Décennie de l’eau : ne gaspillons pas nos chances

Date d': 
Mardi, 03 Avril 2018

Brussels | UNRIC

Comment gérer nos ressources précieuses en eau alors que la demande explose ?

Deux milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et 4,5 milliards manquent de système sanitaire. L’eau potable est devenue la denrée la plus précieuse dans la plupart des régions du monde, y compris en Europe. Plus de la moitié de la population du monde vit dans les villes, et on estime que la population urbaine atteindra 6 milliards d’ici à 2050. Le surdéveloppement, la croissance de la population et un nombre record de sécheresse – le tout aggravé par un changement climatique dû aux activités humaines – déséquilibrent l’utilisation et la fourniture en eau ; les villes font désormais face à des menaces de pénuries graves en eau.

De nombreuses solutions se trouvent déjà dans la nature. Et c’est le thème de la Journée mondiale de l’eau, que nous célébrons tous les ans le 22 mars.

La crise de l’eau vient des dommages causés à l’environnement ; de ce fait, des solutions basées sur le renouvellement de la nature, telles que la plantation de nouvelles forêts et la restauration des zones humides, peuvent rééquilibrer le cycle de l’eau et améliorer la vie et la santé des habitants de la planète.

Les humains sont au cœur de cette crise et font donc partie de la solution. C’est la raison pour laquelle les Nations Unies ont décidé de lancer la Décennie internationale d’action , « l’eau, source de vie » jusqu’au 22 mars 2028. Cette nouvelle décennie permettra de sensibiliser aux menaces sur les sources d’eau potable et à l’importance de l’eau pour un avenir durable.

L’accès à l’eau est au centre du développement durable (ODD 6 : garantir l’accès à tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau). Elle est l’élément fondamental de la production de nourriture, de la santé, du développement socio-économique et de la dignité humaine.

Nous devons tous faire des choix et respecter ce que nous tenons trop souvent pour acquis, dans le monde entier.

Pour en savoir plus :