Prendre en compte le point de vue des populations locales pour le maintien de la paix

Date d': 
Lundi, 30 Juin 2014

Global | DOMP

Les Secrétaires généraux adjoints des Départements des opérations de maintien de la paix et de l’appui aux missions (DOMP/DAM) ont publié, ce mois-ci, des directives officielles visant à aider les opérations de maintien de la paix à comprendre et prendre en compte le point de vue des populations locales. L’objectif est de personnaliser leur interaction dans un contexte local et d’élaborer des stratégies de consolidation de la paix plus efficaces et inclusives.

Les directives se basent sur le travail de recherche effectué par l’Équipe des affaires civiles au sein du Service des politiques et des meilleures pratiques de la Division des politiques, de l’évaluation et de la formation, avec le généreux soutien du Gouvernement australien. Cette recherche a donné lieu à un rapport intitulé « Comprendre et prendre en compte le point de vue des populations locales dans les missions pluridimensionnelles de maintien de la paix des Nations Unies », paru en décembre 2013. Il se fonde sur une analyse détaillée des pratiques, un éventail de documents, des entretiens avec le personnel des missions et des experts externes, ainsi qu’un questionnaire rempli en ligne par des centaines de collègues du maintien de la paix aux quatre coins du monde.

Les directives disponibles aujourd'hui sont destinées au personnel civil et au personnel en uniforme de l’ONU qui traite directement avec la population du pays hôte dans l'exercice de leur fonction. Les collègues en charge de l’analyse de situation, de la planification intégrée ou de l’élaboration des recommandations stratégiques à l’échelle de la mission sont également concernés.

L'ambition est d’encourager les responsables des missions à tirer pleinement parti des opportunités afin de réunir des analyses de façon systématique et efficace ; de recueillir le point de vue des populations locales pour renforcer les capacités d’appréciation de la situation par les missions ; de mettre en place des mesures de confiance ; et de favoriser une gouvernance inclusive après un conflit. Ces directives visent à favoriser le fonctionnement inclusif, réactif et efficace des opérations de maintien de la paix en permettant aux missions : d’identifier les tendances et les évolutions avec précision et en temps opportun ; de cibler et d'adapter les interventions en fonction du contexte local ; de se préparer pour des scénarios futurs.

Les soldats de la paix peuvent y trouver différents outils utiles pour recueillir le point de vue des populations locales. Ces outils incluent des suggestions simples, comme la réalisation d'un entretien, mais aussi des activités à grande échelle comme l'organisation d'un sondage d’opinion complexe au niveau national ou encore des conseils sur la façon de prendre compte les problèmes et d’assurer que le point de vue des populations locales soit recueilli de manière professionnelle et éthique. Ces directives viennent compléter celles sur le suivi, l’analyse et la planification, afin d’améliorer la prise de décision et de contribuer plus efficacement au processus de consolidation de la paix.