La première Assemblée de l’ONU pour l’environnement s’ouvre en juin à Nairobi

Date d': 
Mardi, 03 Juin 2014

Nairobi | PNUE

La première Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) a pour vocation d’être une plate-forme mondiale pour l’élaboration de politiques environnementales au plus haut niveau. Elle se réunira le mois prochain à Nairobi et abordera des questions comme la criminalité liée aux espèces sauvages, le braconnage ou la réforme des subventions aux combustibles fossiles.

Les préparatifs sont en cours sous la direction du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN), qui s’apprêtent à recevoir 1.200 participants, notamment des ministres de l’environnement et des représentants des gouvernements des 193 États Membres et des États observateurs, ainsi que des experts de haut niveau en matière d'environnement au niveau international.

L’Assemblée se réunira du 23 au 27 juin 2014 à Nairobi et, par la suite, tous les deux ans. Cette réunion permettra, pour la première fois, de placer l’environnement sur un même pied d’égalité que les questions liées à la paix, à la de sécurité, à la finance, au commerce ou à la santé.

Cette année, l’Assemblée aura pour thème « Permettre à tous de vivre dans la dignité ». La liste des intervenants comprendra, entre autres, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, le Président de l’Assemblée générale, John Ashe, le Secrétaire général adjoint et Directeur du PNUE, Achim Steiner, le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, et la Conseillère spéciale pour la planification du développement après 2015, Amina J. Mohammed.

Deux colloques sur « l’environnement et l’état de droit » et « le financement une économie verte » seront à l’ordre du jour, ainsi qu’un débat de haut niveau sur « les objectifs de développement durable et le programme de développement pour l’après-2015 » et un dialogue ministériel sur « le commerce illégal des espèces sauvages ». Un certain nombre de tables rondes seront organisées pour les médias locaux et internationaux.

L’Assemblée coordonnera et dirigera le mandat du PNUE, en sa qualité de nouvelle instance dirigeante du Programme, mais aussi en tant que « la voix en faveur de l’environnement » au sein du système de l’ONU.

Elle aura également l’occasion de prendre des décisions stratégiques concernant un certain de nombre de domaines, de fournir des orientations de politique générale, d’examiner les politiques existantes, de débattre, de stimuler des partages d’expériences, de fournir des conseils stratégiques pour l’orientation future du PNUE et d’encourager les partenariats en faveur des objectifs environnementaux.

UNEA est un organe subsidiaire de l’Assemblée générale. Son mandat consiste à mettre en œuvre un programme environnemental mondial et de promouvoir la prise en compte de la dimension environnementale dans le développement au sein du système des Nations Unies.

Elle a pour vocation d’inspirer les discussions de l’Assemblée générale de l’ONU sur le programme de développement pour l’après-2015 et les objectifs de développement durable. L’UNEA pourra également recommander à l’AG des projets de résolution.

Toute personne intéressée est invité à prendre part à cette initiative en se rendant sur le blog d’UNEA ou sur Twitter en utilisant le hashtag #UNEA.