Directeur/trice exécutif/ve du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) au rang de Sécretaire général/e adjoint/e

Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies présente ses compliments aux missions permanentes auprès de l’Organisation et a l’honneur de leur demander de désigner des candidats/es au poste de directeur/rice exécutif/ve du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) au rang de Secrétaire général/e adjoint/e.

Conformément à la résolution 56/206 de l’Assemblée générale, datée du 26 février 2002, le Secrétariat d’ONU-Habitat est dirigé par un/e Directeur/rice exécutif/ve ayant rang de Secrétaire général/e adjoint/e, élu/e par l’Assemblée générale pour un mandat de quatre ans, sur proposition du Secrétaire général après consultations des États Membres.

ONU-Habitat est le programme des Nations Unies qui œuvre en faveur d’un avenir meilleur dans les zones urbaines. Il a pour mission de promouvoir le développement socialement et écologiquement durable et inclusif des établissements humains et la garantie d’un logement convenable pour tous. L’action d’ONU-Habitat est guidée par trois organes directeurs de l’Organisation des Nations Unies, à savoir l’Assemblée générale, notamment par l’intermédiaire du Conseil économique et social, le Conseil d’administration d’ONU-Habitat et le Comité des représentants permanents.

Le/a Directeur/rice exécutif/ve aide le Secrétaire général à faire progresser la réforme du système des Nations Unies et conduit les changements requis au sein d’ONU-Habitat sur le plan institutionnel et du point de vue systémique, en application des mandats de l’Assemblée générale qui consistent à soutenir les efforts engagés par les États Membres pour relever les défis du Programme de développement durable à l’horizon 2030, dont le Nouveau Programme pour les villes, en veillant à ce que chaque pays dirige et s’approprie le processus à son échelle. Il/Elle siège également au Conseil de direction du Secrétaire général, dont l’objectif est d’assurer la cohérence et l’orientation stratégiques des activités de l’Organisation.

Le/a Directeur/rice exécutif/ve rend compte au Secrétaire général et assume la responsabilité de toutes les activités du secrétariat d’ONU-Habitat et de son administration. Sous l’autorité du Conseil d’administration d’ONU-Habitat, il/elle :

  • définit de grandes orientations concernant les questions de fond et de gestion et assure la direction des activités d’ONU-Habitat aux fins de la réalisation de ses objectifs et de l’exécution de ses programmes;
  • définit des stratégies générales visant à promouvoir et à appuyer les activités de plaidoyer concernant l’habitat et engage et coordonne la concertation avec les gouvernements, les pouvoirs locaux et les autres partenaires en ce qui concerne la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, y compris les objectifs de développement durable, et le Nouveau Programme pour les villes;
  • encourage les partenariats avec d’autres organismes des Nations Unies, les gouvernements nationaux, les autorités infranationales et les collectivités territoriales ainsi que d’autres partenaires en vue de coordonner efficacement les activités du système des Nations Unies en matière d’urbanisation durable et de développement des établissements humains;
  • s’assure qu’il est systématiquement tenu compte de la problématique hommes-femmes dans l’ensemble des activités d’ONU-Habitat en évaluant l’incidence, pour les hommes et les femmes, de toute mesure prévue, notamment les politiques et programmes mis en œuvre dans tous les domaines et à tous les niveaux, et favorise un climat propice à l’égalité des sexes et à des échanges ouverts entre les fonctionnaires et les institutions;
  • participe aux travaux du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination, afin d’assurer à l’échelle du système une coordination et une collaboration efficaces dans l’exécution des activités concernant les établissements humains;
  • administre la Fondation des Nations Unies pour l’habitat et les établissements humains et lui fournit à cet égard des services techniques et financiers, notamment en élaborant des programmes, des orientations et des directives;
  • s’emploie à trouver des modes de financement innovants et à obtenir l’appui et la coopération d’institutions financières, dans les pays développés et dans les pays en développement, aux fins de la réalisation des objectifs de la Fondation;
  • assure la direction d’ensemble des activités de renforcement des partenariats et de mobilisation de ressources d’ONU-Habitat, comme suite à la demande que lui a adressée l’Assemblée générale dans sa résolution 56/206, tendant à accroître les ressources de la Fondation et à les rendre plus prévisibles et durables pour aider les pays à relever les défis de l’urbanisation rapide;
  • s’acquitte de toutes autres fonctions qui peuvent lui être confiées par le Secrétaire général, notamment à Nairobi.

     On trouvera de plus amples informations concernant ONU-Habitat sur le site Web du Programme, à l’adresse https://fr.unhabitat.org.

Afin de disposer d’un grand nombre de candidats/es à ces postes, le Secrétariat recevra avec intérêt toute candidature proposée en complément de celles qui seront issues des recherches et des consultations que le Secrétaire général aura lui-même menées. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Toutes les candidatures doivent être accompagnées d’un curriculum vitae contenant des coordonnées (numéro de téléphone, adresse électronique) et adressées au Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, au plus tard le lundi 23 octobre 2017. Elles peuvent également être envoyées à l’adresse eosgapplications201710@un.org.

 

Le Secrétaire général recherche une personne :

  • ayant déjà occupé des postes de direction et ayant une vision stratégique et une aptitude avérée à diriger des organismes complexes (organismes intergouvernementaux, organisations non gouvernementales internationales ou entreprises multinationales du secteur privé);
  • ayant démontré qu’elle comprenait l’importance du rythme, de l’ampleur et des perspectives et difficultés de la transformation urbaine aux fins d’un développement inclusif et durable, et pouvant justifier d’une expérience en matière d’interventions à forte incidence visant à protéger et autonomiser les femmes, les jeunes et les pauvres des villes;
  • ayant prouvé qu’elle était en mesure de fixer des normes claires pour garantir l’application du principe de responsabilité, la probité, la rentabilité, de même que la gestion des risques de fraude et de corruption et la tolérance zéro à cet égard; une gestion financière solide et transparente; et l’amélioration continue de l’incidence et de l’efficacité institutionnelles d’ONU-Habitat et des résultats obtenus à l’échelle du système;
  • ayant démontré qu’elle savait faire preuve d’initiative intellectuelle, de créativité et d’une aptitude avérée à proposer de nouvelles idées et à jouer un rôle moteur pour trouver de nouveaux moyens de travailler de façon décloisonnée sur les questions d’aménagement urbain, de législation, de réglementation et de normes, et s’occuper des politiques urbaines à l’échelle nationale et des aspects relatifs à l’équité urbaine; et pour mettre en place des institutions compétentes et renforcer les capacités et la résilience dans une logique de complémentarité et en exploitant les synergies au profit d’un développement durable qui profite à tous et favorise la sûreté et la sécurité de l’espace urbain;
  • ayant une expérience avérée de la gestion du changement et de l’exécution de projets aux niveaux régional, national ou international et capable de mobiliser des moyens et ayant d’excellentes qualités sur les plans politique et diplomatique;
  • ayant démontré qu’elle savait travailler, en bonne intelligence, dans une équipe multiculturelle et établir de bonnes relations de travail à l’intérieur comme à l’extérieur de l’organisme qui l’employait;
  • apte à susciter, favoriser et renforcer la confiance et à obtenir un consensus et à mener avec efficacité des campagnes et des projets associant des personnes d’horizons divers et un vaste éventail d’organisations;
  • démontrant un fort attachement aux valeurs et principes qui régissent l’action de l’Organisation des Nations Unies et ayant une bonne connaissance du système des Nations Unies, notamment du contexte et de la problématique propres au maintien de la paix, aux droits de l’homme, à l’aide humanitaire et au développement.

Vérification des antécédents en matière de respect des droits de l’homme

Le Secrétariat souligne que, conformément à la politique de nomination des candidats/es, il incombe au Gouvernement de s’assurer que les candidats/es qu’il propose n’ont jamais été condamnés/es et ne font pas l’objet d’enquêtes ou de poursuites judiciaires pour infraction pénale ou pour violation du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire. Si le/a candidat/e proposé/e a fait l’objet d’une enquête ou a été accusé/e ou poursuivi/e pour infraction pénale sans qu’il y ait eu condamnation, le Gouvernement est prié de donner des renseignements sur les enquêtes ou poursuites en question. Il est aussi prié d’attester par écrit n’avoir connaissance d’aucune allégation selon laquelle son/a candidat/e aurait été impliqué/e, du fait de quelque action ou omission de sa part, dans la perpétration d’actes qui constituent des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Qu’il/elle soit proposé/e par un État Membre ou qu’il/elle postule à titre individuel, tout/e candidat/e présélectionné/e devra attester sur l’honneur qu’il/elle n’a pas commis d’infraction pénale, ni été condamné/e ou poursuivi/e pour une telle infraction, et n’a nullement été impliqué/e, du fait de quelque action ou omission de sa part, dans la perpétration d’actes qui constituent des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Conflits d’intérêts

Les candidats/es présélectionnés/es sont également tenus/es de remplir une déclaration d’intérêts, qui permettra de déceler d’éventuels conflits d’intérêts avant leur recrutement et de prévenir et gérer en amont, dans la mesure du possible et en temps utile, les situations dans lesquelles leurs intérêts personnels pourraient entrer en conflit ou sembler en conflit avec ceux de l’Organisation des Nations Unies, s’ils/si elles étaient nommés/es au poste faisant l’objet de la présente note.

Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies saisit cette occasion pour renouveler aux missions permanentes des États Membres auprès de l’Organisation des Nations Unies les assurances de sa très haute considération.