Jane Holl Lute:"Défendons les valeurs en lesquelles nous croyons"

Date d': 
Vendredi, 15 Septembre 2017

Worldwide | iSeek

Peu avant la réunion de haut niveau sur la prévention de l’exploitation et des atteintes sexuelles, qui se déroulera le 18 septembre à New York, Jane Holl Lute, la Coordinatrice spéciale pour l’amélioration de la réponse de l’ONU à l’exploitation et aux abus sexuels, a rencontré iSeek pour partager ses vues sur ce que nous, en tant que personnels des Nations Unies, pouvons et devons faire pour mettre fin à ce fléau.

Qu’est-ce que vous et le Secrétaire général pourriez dire au personnel à ce sujet ?

Au cœur de tous ceux qui rejoignent les Nations Unies réside un profond attachement à ce que l’humanité peut offrir de plus beau. Nous voulons tous œuvrer à quelque chose de plus grand que nous ; nous voulons tous œuvrer à un monde meilleur, plus pacifique, plus juste, un monde dans lequel chaque personne est valorisée et où la dignité de chacun et chacune est respectée.

C’est précisément sur ce sentiment fort, partagé par tous, que nous devons construire, que nous devons agir pour nous assurer que l’exploitation et les abus sexuels n’aient pas de place dans nos rangs, dans aucune dimension de nos opérations. Et chaque membre du personnel peut faire une différence, chaque individu associé aux opérations des Nations Unies peut faire une différence, que nous portions un uniforme ou que nous soyons civils, dans tous les domaines de nos interventions : humanitaire, maintien de la paix, développement ou tout autre domaine.

Nous pouvons tous défendre les valeurs en lesquelles nous croyons et dire : « Cela n’arrivera pas ici ». Et si cela devait arriver, nous répondrons très rapidement, nous placerons les besoins des victimes au cœur de nos actions et nous leur apporterons l’aide dont elles ont besoin. Nous travaillerons à préserver leurs droits et leur dignité et nous travaillerons en collaboration avec les Etats Membres pour que le public ait la culture et la compréhension des Nations Unies que nous voulons qu’il ait.

Que peut faire un membre du personnel qui est témoin, connait ou suspecte ce genre de comportement ?

Nous ne voulons pas faire des membres du personnel des enquêteurs criminels ; ce n’est pas leur travail. Mais nous voulons qu’ils connaissent parfaitement les canaux de transmission de l’information pour rendre compte de ces comportements indignes. Ces canaux existent dans toutes les entités de l’Organisation : le Bureau des services de contrôle interne (BSCI), les équipes et le Groupe déontologie et discipline, les inspecteurs généraux. Chaque entité de notre système a un canal pour rendre compte de ce genre de comportement.

Donc, si vous suspectez ce comportement, et que vous avez des convictions pour étayer vos suspicions, rendez-en compte par les canaux appropriés. Et nous voulons immédiatement porter assistance aux victimes, et nous voulons aussi déclencher immédiatement les procédures administratives et judiciaires pour établir  les faits le plus précisément possible.

Pour en savoir plus :

UN Intranet - iSeek stories on UN response to sexual exploitation and abuse
Preventing Sexual Exploitation and Abuse  on UN public website