(S)Heroes of the UN: María Neira

Date d': 
Lundi, 29 Juillet 2019

Vendredi 26 juillet 2019 | Mondial | iSeek | Fondation des Nations Unies 

Elles défendent les plus vulnérables et se battent pour les droits de l‘homme. Elles commandent des forces pour la paix. Et elles relèvent les plus durs défis au monde.

Les femmes composent désormais la moitié de l’équipe de direction des Nations Unies. Dans toute l’Organisation, des opérations de maintien de la paix aux Sièges, les femmes montrent la voie pour résoudre les problèmes et créer du changement.

Le Secrétaire général António Guterres a fait de la parité entre les sexes – au sein des Nations Unies et à l’extérieur – une de ses priorités.

Aujourd’hui, rencontrons une autre "(S)heroes of the UN", dans un portrait dressé par la Fondation des Nations Unies : Dr. María Neira, Directrice du Département de santé publique, environnement et facteurs sociaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le docteur María Neira n’est pas un médecin ordinaire : professionnelle en santé publique, elle a été nommée parmi les 100 personnalités les plus influentes en termes de politique climatique.

Depuis 2005, elle est la voix de l’OMS pour les interactions entre la santé, l’environnement et le changement climatique, elle est une fervente avocate de l’action climatique pour protéger la santé.

Mais son travail ne s’arrête pas là. Elle est aussi une travailleuse humanitaire engagée qui a commencé sa carrière avec Médecins sans frontière, aidant les réfugiés en Amérique centrale. Elle a aussi fourni des conseils au Rwanda et au Mozambique, elle a lutté contre le choléra avec l’OMS et a travaillé comme fonctionnaire dans son pays natal, l’Espagne.

Selon elle, “en tant que professionnels de la santé, nous avons le devoir de stopper les impacts du changement climatique. Cela peut paraitre en dehors de notre domaine de compétence, mais nous sommes en fait sur la ligne de front en ce qui concerne la santé des générations actuelles et à venir ».

Suivez-la sur Twitter : @DrMariaNeira.