ReliefWeb fait un pas de plus vers le multilinguisme

Date d': 
Mardi, 03 Septembre 2019

Tuesday, 3 September 2019 | Worldwide | OCHA | ReliefWeb

Un sélecteur de langue est maintenant disponible sur le site mobile de ReliefWeb. Cliquez dessus, et vous verrez trois options après l'anglais : espagnol, français et russe.

Il faut préciser que ce nouvel outil ne permet pas de traduire le contenu du site. C’est l’interface qui est maintenant disponible dans plusieurs langues officielles de l’ONU, c’est-à-dire le contenu du menu, la barre de recherche, le pied de page et la plupart des étiquettes. Les documents, offres d'emploi et de formation apparaissent toujours dans la ou les langue(s) de publication originale. Mais la traduction de l'interface devrait faciliter l'accès aux 10% du contenu qui sont en français et aux 7% qui sont en espagnol.

Les francophones constituent une partie très importante de la communauté humanitaire en raison du grand nombre de pays et d’organisations humanitaires francophones. Avec la traduction de l'interface, il s’agit d’ouvrir davantage le contenu en français à ce vaste public. La plupart du contenu en espagnol, lui, se trouve aussi sur Redhum, une autre plateforme gérée par OCHA.

Précisons que les noms des catastrophes sont en anglais et que nous ne traduisons que les noms de certaines organisations. La traduction des noms des organisations est compliquée en raison des nombreux acronymes et noms officiels : OCHA, par exemple, est OCAH en espagnol et BCAH en français.

Par ailleurs, la recherche de mots-clés ne fonctionne qu'en anglais. En tapant “Tchad”, par exemple, vous n'obtiendrez pas les pays étiquetés “Chad”, mais comme le mot est présent dans la plupart des rapports français relatifs à ce pays, il produira des résultats similaires. La recherche d'informations sur un pays non-francophone, elle, produira de meilleurs résultats en utilisant, par exemple, “Japan” au lieu de “Japon”.

Ce n'est qu'une première étape. Nous espérons ajouter bientôt l’arabe et le chinois, inclure les noms des organisations dans différentes langues, et traduire les noms de catastrophes. Lorsque nous aurons testé ces changements sur le site mobile, nous aimerions faire les mêmes modifications sur le site principal.

Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter, en anglais, espagnol, français ou russe !