Pacte et fonds d’affectation contre les abus sexuels

Date d': 
Lundi, 02 Octobre 2017

Mondial  | DPI

Le

Le Secrétaire général a mis la prévention contre l’exploitation et les atteintes sexuelles en tête de ses priorités pour les discussions qu’il a eues avec les leaders du monde pendant une réunion de haut niveau spécialement dédiée à la question le 18 septembre dernier, à la veille de l’ouverture du débat général de l’AG.

Dans son introduction, il a insisté sur le fait que « C’est une obligation morale et organisationnelle de mettre un terme aux exploitations et atteintes sexuelles ».

L’objectif de cette réunion était d’inviter les leaders politiques du monde à signer un Pacte volontaire (Voluntary Compact) entre les Etats Membres et les Nations Unies, qui contient des engagements spécifiques pour lutter contre et prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles dans les zones opérationnelles. Le SG a aussi encouragé la société civile et les organisations humanitaires à travailler encore plus étroitement avec les Nations Unies. Soixante-douze Etats Membres ont déjà signé le Pacte, et 19 autres ont indiqué leur ferme intention de le faire dans un avenir proche.

Une des difficultés auxquelles l’Organisation doit faire face dans son combat est le manque de juridiction sur son personnel militaire. Grâce à ce Pacte volontaire, le SG travaillera avec les Etats Membres pour mettre fin à l’impunité des personnels servant sous l’emblème des Nations Unies qui seront reconnus coupables d’exploitation et d’atteintes sexuelles. Il encourage aussi la société civile à mettre en place un comité consultatif.

AU cours de cette même réunion de haut niveau, le Secrétaire général adjoint en charge de l’appui aux missions, M. Atul Khare, a salué l’engagement des Etats Membres à financer le Fonds d'affectation spéciale en faveur des victimes d'exploitation et d'atteintes sexuelles, qui est alimenté à ce jour à hauteur d’1,5 million de dollars.

Au 18 septembre 2017, 57 chefs d’état ou de gouvernement ont accepté l’invitation du Secrétaire général à se joindre au Cercle du leadership pour la prévention et la réponse à l’exploitation et aux atteintes sexuelles dans les opérations des Nations Unies.

A l’issue de la réunion, le Département de l’appui aux missions a annoncé 10 nouveaux contributeurs au Fonds.

Voir aussi [en anglais] :