MINUSMA et MONUSCO ensembles dans la lutte contre les IED

Date d': 
Lundi, 01 Mai 2017

Goma | UNMAS

En novembre 2016, un engin explosif improvisé a tué une fillette, blessé un civil et 32 Soldats de la paix à Goma en République démocratique du Congo (RDC).

Le Service de lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) – dont une section est intégrée à la MONUSCO – a mené une évaluation technique juste après l’explosion. UNMAS a demandé à la MINUSMA qu’un expert en réduction des menaces posées par les IED vienne en RDC pour évaluer les capacités de réponses au IED de la MONUSCO et établir des recommandations préliminaires.

Dans le cadre de ces recommandations, l’expert de la MINUSMA a conduit deux formations des formateurs en janvier et février sur la sensibilisation aux dangers des mines au profit des personnels de la sécurité des Nations Unies à Goma. L’objectif était de réduire l’impact de ces incidents et d’améliorer les capacités de réponse immédiate des personnels de la MONUSCO en cas d’incident.

Cette collaboration a permis de former 25 personnels de la sécurité et autres personnels. Ils travaillent maintenant à améliorer les capacités internes de la MONUSCO pour mieux répondre et intervenir en cas de menace potentielle liée à un IED dans l’est de la RDC.

« Cette formation est une excellente initiative pour améliorer les capacités de la MONUSCO à offrir une meilleure formation sur les IED à la Force. Cette coopération continue MINUSMA-MONUSCO va permettre le développement d’autres formations complémentaires », a dit un responsable d’UNMAS en RDC.

Cliquez ICI pour accéder aux images de la Journée de sensibilisation aux dangers des mines en RDC.