La semaine de la police commence par une résolution

Date d': 
Mercredi, 08 Novembre 2017

Les chefs des composantes Police des Opérations de maintien de la paix et missions politiques spéciales se rassemblent à New York du 6 au 10 novembre 2017, pour informer le Conseil e sécurité, notamment sur les situations rencontrées au Mali (MINUSMA), en Haïti (MINUJUSTH) et au Soudan (UNAMID - en anglais).

Lundi 6 novembre, le Conseil de sécurité a adopté une résolution [S/Res/2017(2382)] soulignant l’importante contribution de la Police des Nations Unies dans la paix et la prévention des conflits. Cette résolution donne les directives de responsabilité et d’amélioration des performances.

« De la République démocratique du Congo à la République centrafricaine, du Soudan du sud en Haïti, la Police des Nations Unies fournit un appui opérationnel, assiste les efforts de réformes des services de police, et, quand le besoin s’en fait sentir et sous un mandat approprié, remplit les fonctions d’intérim de la police », a dit Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint pour les opérations de maintien de la paix au cours de la réunion avec le Conseil de sécurité.

La nouvelle résolution souligne les dynamiques changeantes des conflits qui ont changé l’environnement dans lequel la Police de l’OU intervient. Plus de 11 000 officiers de police, venant de 89 pays servent en opérations de maintien de la paix et dans les missions politiques spéciales dans tous les aspects du spectre de la paix et de la sécurité, de la prévention des conflits au maintien et à la consolidation de la paix.

Au cours de cette semaine, les commissaires de police rencontreront aussi le Secrétaire général, informeront le Comité spécial des opérations de maintien de la paix, et s’entretiendront avec les officiels des Nations Unies afin de rendre la Police de l’ONU plus flexible et efficace.

Une des initiatives majeures de la composante police est le recrutement de plus de femmes, l’objectif étant fixé à 20% d’effectifs d’ici à 2020 (l’effectif actuel est de 10%, à savoir 1118 femmes officiers de police venant de 70 pays). UN plus grand nombre de femmes dans les rangs de la Police de l’ONU permettra d’accroitre la confiance des populations. Elles ont aussi souvent une meilleure approche dans la protection des femmes et des enfants. Et cet objectif est en droite ligne avec la Stratégie globale du Secrétaire général sur la parité entre les sexes.

La Police des Nations Unies assiste aussi les pays hôtes dans leurs efforts de réformes des systèmes de police. Elle prévient le crime et l’escalade des conflits. De ce fait, elle répond aux menaces locales, régionales et globales.

La  Police des Nations Unies se compose de d’unités constituées (66%) et de policiers hors-unité (34%)