La Secrétaire exécutive de la CEPALC parle des ODD

Date d': 
Jeudi, 11 Mai 2017

Buenos Aires | UNIC Buenos Aires

''Pour ne laisser personne derrière il faudrait que 75 millions de Latino-Américains sortent de l'extrême pauvreté.''

La Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), Alicia Bárcena, a donné un cours sur le Programme 2030 dans le contexte de l'Amérique latine, le 7 avril dernier, à l'Université Di Tella de Buenos Aires.

''La féminisation de la pauvreté est un fait'', a-t-elle déclaré lors de sa présentation. ''Les taux de pauvreté sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes, selon les statistiques de la CEPALC ; pour 100 hommes qui vivent dans la pauvreté, vous avez 118 femmes dans la même situation.''

Organisé par le Centre d'information des Nations Unies (CINU) de Buenos Aires, l'événement a rassemblé plus de 200 étudiants, universitaires, membres de la presse et représentants d'ONG qui travaillent sur la mise en œuvre au niveau local des objectifs de développement durable (ODD). Il s'agissait pour le public d'en apprendre plus sur le Programme 2030 auprès d'une des expertes les plus renommées dans le domaine.

Interrogée sur les éléments nécessaires pour favoriser l'égalité en Amérique latine, la région présentant le plus d'inégalité dans le monde, Mme Bárcena a répondu : ''Il n'y a rien de plus efficace pour promouvoir l'égalité que l'emploi ; les emplois offrent aux gens la dignité, l'émancipation économique et la possibilité de se sentir intégrés dans la société.''

Elle a également souligné que l'avancement technologique, l'intelligence artificielle et la robotique remplaceront probablement plus de 70 millions d'emplois dans un avenir proche, ce qui entraînera des changements profonds dans les économies de la région.

''Il est primordial que les résultats du Programme 2030 soient mesurés et partagés avec la population. Les réseaux sociaux sont des outils exceptionnels pour diffuser des informations sur les ODD et, fort heureusement, de nombreux leaders mondiaux sont déjà engagés et impliqués dans ce nouveau programme'', a-t-elle fait remarquer, en ce qui concerne le niveau d'engagement envers les ODD dans la région.