La Journée mondiale de la liberté de la presse à Accra

Date d': 
Mardi, 15 Mai 2018

UNIC Accra

Les 2 et 3 mai 2018, la Journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée à Accra, la capitale du Ghana, organisée par l’UNESCO avec le soutien du Gouvernement.

Plus de 700 délégués, la plupart journalistes et professionnels des médias, sont venus du monde entier pour assister à des séminaires, des expositions, des panels de discussion, des séances de formations et une cérémonie de remise de prix. Tous ces événements portaient le même message : Garder l’équilibre des pouvoirs : médias, justice et état de droit.

Le centre de l’attention était la salle de presse des jeunes. Le personnel du Centre d’information des Nations Unies (CINU) d’Accra a visité cette salle de presse et a discuté avec 32 journalistes venant de 8 pays. Guidés par une équipe professionnelle, ces jeunes étudiants se préparaient à couvrir des histoires intéressantes.

« A l’occasion de cette journée mondiale, pourquoi ne pas tourner vos caméras vers les journalistes eux-mêmes », a suggéré Cynthia Prah, collègue du CINU. C’est effectivement ce qu’ont fait ces jeunes journalistes, offrant une fraicheur de perspective dans leurs articles.

Des dizaines de caméras filmaient, des photographes prenaient des positions impossibles pour avoir le meilleur angle, les commentateurs luttaient pour avoir les dernières actualités, les téléphones portables vibraient.

La Journée mondiale de la presse ne concerne pas que ces journalistes, mais rend hommage à ceux qui n’ont pas pu prendre part à cette rencontre, comme Mahmoud Abu Zeid, récipiendaire du prix 2018 UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse, en prison depuis 2013. Elle a aussi permis de saluer la mémoire des journalistes qui ont perdu la vie en service, dont les neuf journalistes tués en Afghanistan quelques jours avant la commémoration.

Le rideau est maintenant tombé à Accra, mais l’UNESCO continue à travailler pour la mise en place de mesures nationales de sécurité pour les journalistes.

Pour en savoir plus: