Exploitation sexuelle : la MINUSTAH sensibilise les écoliers

Date d': 
Vendredi, 07 Juillet 2017

Port-au-Prince | MINUSTAH

Dans le cadre de son projet « théâtre dans les écoles » pour la construction d’une culture de paix chez les jeunes Haïtiens, la MINUSTAH a sensibilisé 120 lycéens dont 50 jeunes filles sur la politique de Tolérance Zéro concernant l’exploitation et les abus sexuels par les Casques bleus.

A travers ce moyen original d’aborder un sujet délicat, quatre lycées de la capitale haïtienne ont reçu la visite d’une responsable de l’Equipe de Conduite et Discipline (CDT) de la MINUSTAH, entre le 19 avril et le 17 mai dernier.

Financé par le Bureau de la Communication stratégique et de l’information publique de la MINUSTAH depuis 2015, le projet « théâtre dans les écoles » permet aux jeunes de réfléchir ensemble et créer des pièces de théâtre sur des thèmes qui leur sont chers comme la violence communautaire ou les violences basées sur le genre.

Des sensibilisations thématiques accompagnent les sessions destinées à la création théâtrale proprement dite, à travers un programme réalisé par l’association « Quatre Chemins », créatrice du festival international de théâtre du même nom.

Ainsi, en marge des ateliers de théâtre, les agents de la MINUSTAH ont pu aider les lycéens à mieux identifier ce qui constitue un cas d’exploitation ou d’abus sexuel, connaitre la politique de Tolérance Zéro de l’ONU et savoir comment signaler une allégation.

Les jeunes ont aussi chacun reçu un bracelet en silicone griffé du numéro vert de CDT. « Vous l’utiliserez uniquement si vous connaissez quelqu’un ou si vous êtes victime de viol ou d’abus sexuel de la part d’un agent de la MINUSTAH », leur explique Martine Lamothe, officier à CDT. « S’il s’agit d’un viol survenu dans votre communauté par des villageois, appelez la police au [numéro] 114 »,  précise-t-elle au moment de la distribution. 

« Informer les jeunes fait partie de notre mission », poursuit Mme Lamothe. « Nous sensibilisons aussi le personnel de la Mission sur les règles de conduite et la politique de Tolérance Zéro contre les cas d’exploitation ou d’abus sexuels ». En effet, l'Equipe Conduite et Discipline de la MINUSTAH organise des sessions régulières de sensibilisation pour la composante civile, militaire et policière de la Mission sur les exploitations et les abus sexuels.

Afin de sensibiliser les communautés sur les mécanismes de signalement des cas, l'équipe a organisé, avec le soutien du Bureau de la Communication stratégique et de l’information publique de la MINUSTAH, plus d’une cinquantaine de sessions à l'attention du grand public depuis 2015, notamment des associations de femmes et des regroupements communautaires.