Ecole des transmissions de l’ONU: l’émancipation des femmes par la technologie

Date d': 
Jeudi, 16 Mars 2017

Entebbee | DAM

 

Les programmes du maintien de la paix des Nations Unies préparent de plus en plus des femmes à assumer des rôles cruciaux sur le terrain et promeuvent ainsi l’égalité homme-femme.

La cérémonie d’ouverture de la deuxième formation de l’école des transmissions des Nations Unies pour les femmes militaires s’est déroulée le 6 mars 2017 au Centre de services régional d’Entebbe (CSRE) en Ouganda. Cette formation est suivie par les femmes militaires spécialistes des transmissions dans les polices et armées des pays contributeurs de troupes. Cette deuxième édition rassemble 39 participantes de 17 pays.

L’objectif de ce cours est de fournir à ces personnels les compétences technologiques nécessaires aux opérations de maintien de la paix. Il combine des modules théoriques et pratiques sur les équipements utilisés par les Nations Unies, les modes opératoires standards, les questions de parité des genres et la connaissance générale de l’environnement opérationnel des Nations Unies.

Dans son discours luminaire, Safia Boly, chef du CSRE, a insisté sur le fait que les participantes devaient être fières de bientôt servir le maintien de la paix. Le Vice-Ambassadeur du Japon en Ouganda, Yutaka Nakamura, a renforcé l’engagement de son gouvernement à continuer d’encourager les femmes et la parité dans les mandats de maintien de la paix.

En référence à la Résolution 2122 (2013) du Conseil de sécurité, le Directeur de l’école des transmissions des Nations Unies, Samuel Leal, a réitéré l’engagement de son institution à promouvoir l’émancipation des femmes et la parité dans les mandats des missions de maintien de la paix.

Anthony O’ Mullane, Directeur de la Division de l’informatique et des communications du Département de l’appui aux missions (DAM) – qui s’adressait à l’assistance depuis New York – a souligné l’importance de cette formation qui permet à de plus en plus de femmes sous l’uniforme de prendre part aux opérations de maintien de la paix.

A ce jour, 7% du personnel formé au sein de l’Ecole des transmissions des Nations unies sont des femmes (87 sur un total de 1222 personnes), un chiffre que l’Ecole va s’attacher à augmenter dans les années à venir.