Atelier sur les avantages d’un système de gestion du carburant

Date d': 
Lundi, 07 Août 2017

Les missions de maintien de la paix dépendent d’une certaine quantité de générateurs, véhicules, avions et autres équipements fonctionnant au carburant ; c’est la raison pour laquelle la gestion du carburant est essentielle tout en étant une dépense importante pour les activités de maintien de la paix.

Le Bureau de l'informatique et des communications (OICT) du Département de la gestion travaille à l’amélioration continue du contrôle de l’approvisionnement et de la consommation du carburant. L’automatisation et la rationalisation font partie de la stratégie harmonisée des technologies de l’information.

OICT a organisé un atelier sur le système électronique de gestion des carburants – 2 (Electronic Fuel Management System-2 ou EFMS-2) en parallèle à la conférence sur le carburant (sponsorisée la Division de l’appui logistique du Département de l’appui aux missions) du 19 au 13 juin dans les locaux de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) à Bangkok.

Les représentants de 16 missions de maintien de la paix et missions politiques spéciales * utilisant ou en cours de changement pour l’EFMS-2 ont participé à la réunion.

Les missions présentes représentent plus de 80% de la consommation du carburant dans le maintien de la paix, dont le montant total est d’environ 500 millions de dollars de contrats.

Un des objectifs de cet atelier était de présenter le potentiel de l’outil de gestion afin de permettre aux missions d’être plus rentables et de diminuer l’impact environnemental sur les pays hôtes. Les missions ont apporté leur soutien total à l’initiative, et les participants ont pu découvrir les nouvelles modalités et partager leurs expériences.

En collaboration avec la Division  de l’appui logistique, OICT a développé ce système électronique de gestion des carburants – 2 après que l’Assemblée générale ait demandé le développement d’une solution technique capable de gérer les besoin en carburant sur le terrain.

La solution, combinée à l’utilisation innovante d’équipement d’enregistrement et de surveillance, permet la gestion d’un référentiel centralisé pour toutes les transactions en carburant et la gestion efficace de l’inventaire des réserves. Elle permet aussi de conserver la mémoire institutionnelle et de réduire les processus manuels, potentiellement générateurs d’erreurs humaines.

La solution EFMS-2 continuera d’être développée pour y ajouter des fonctionnalités supplémentaires adaptées aux évolutions technologiques les plus récentes.

Pour en savoir plus sur l’EFMS-2, rendez-vous sur unite.un.org/services/fuel

*Les missions participantes étaient : MINUL, UNISFA, UNGSC, UNFICYP, MINUSTAH, MINURSO, FINUL, MINUSCA, UNDOF, MINUSMA, MINUAD, MONUSCO, MINUSS, UNSOS, UNMOGIP, MANUA.