Aide au rétablissement et au renforcement de l'autorité de l'État

Date d': 
Mercredi, 26 Juillet 2017

Mondial | DPKO

La Division des politiques, de l'évaluation et de la formation des départements des opérations de  maintien de la paix (DOMP) et de l’appui aux missions (DAM) a lancé récemment une étude intitulé « Présence, capacité et légitimité : mise en place de mandats d’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état ».

Cette étude montre comment le concept d’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état doit être entendu dans les opérations de maintien de la paix et comment le mettre en œuvre malgré un manque de clarté conceptuelle et de conduite.

L’objectif est de mettre en lumière le concept d’initier une discussion nécessaire sur les moyens d’améliorer l’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état dans le maintien de la paix.

Un des arguments majeurs de l’étude veut que le renforcement de l’autorité de l’état se base sur trois composantes : la présence, les capacités et la légitimité.

Afin d’établir une paix durable et pour éviter un retour au conflit, la présence de l’état doit être étendue au-delà de la capitale, les capacités de l’état doivent être renforcées pour assurer la fourniture des biens et des services et l’état doit être perçu comme étant légitime par la population.

L’étude établit que bien que ces trois composantes se renforcent mutuellement, il n’est prêté que peu d’attention à la légitimité qui reste un facteur important, étant donné que les Soldats de la paix travaillent souvent dans des environnements où l’absence de légitimité est un facteur de conflit.

Plusieurs recommandations sont contenues dans cette étude pour aider les Casques bleus à mettre en place des mandats de d’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état. Une de ces recommandations est de conduire une analyse politique préalable à la planification et la mise en place d’activités, ce qui permettra de comprendre l’environnement ainsi que les dynamiques politiques et socioéconomiques dans le pays.

La planification des activités d’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état doit être intégrée dans la planification générale de la mission et prendre en compte les facteurs qui assureront la durabilité des activités.

L’étude recommande aussi que la mise en place de ces mandats soit conduite avec les partenaires nationaux, locaux et internationaux. Elle encourage le leadership de la mission à s’engager pleinement et à montrer un soutien actif à l’aide au rétablissement et au renforcement de l’autorité de l’état.

Des évaluations de l’impact doivent être menées pour s’assurer que les missions contribuent à rétablir la paix plutôt qu’à la compromettre.

L’étude peut être téléchargée sur la base de données sur les pratiques et les politiques des opérations de paix et sur l’espace de ressources du maintien de la paix.