5 choses à savoir sur la conférence antiterrorisme de haut niveau

Date d': 
Jeudi, 28 Juin 2018

 

Pourquoi l’ONU organise une réunion sur la lutte contre le terrorisme ?

Le Secrétaire général a convoqué la première Conférence de haut niveau des Nations Unies réunissant les chefs d’organismes antiterroristes des États Membres [site en anglais] afin d’améliorer la coopération internationale et le partage d’information, et bâtir des nouveaux partenariats qui permettront de trouver des solutions pratiques contre la menace que pose le terrorisme.

Qui participe à cette conférence de haut niveau ?

Les chefs d’organismes antiterroristes, des agences de renseignement et de sécurité, des représentants diplomatiques de 149 Etats Membres ; des représentants de haut niveau de 30 organisations internationales et régionales ; 610 organisations de la société civile ; et 31 entités des Nations Unies.

Quel est le rôle des Nations Unies dans le contre-terrorisme ?

Le terrorisme est une des plus grands défis de notre époque. Aucun pays n’échappe à cette menace, et aucun état ne peut y répondre seul. Les Etats membres ont la responsabilité de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent selon les principes du droit international et des obligations envers les droits humains. A leur demande, les Nations Unies fournissent une assistance technique, notamment en ce qui concerne la sécurité aérienne ; la gestion de la sécurité aux frontières ; la lutte contre le financement du terrorisme ; la prévention de l’extrémisme violent ; le contreterrorisme, le plan d’action pour la prévention de l'extrémisme violent et les femmes ; les combattants terroristes étrangers ; les droits de l’homme ; l’assistance internationale aux victimes ; et la justice et la prévention de la radicalisation en prison.

Comment les Nations Unies coordonnent le travail de lutte antiterrorisme ?

Le Secrétaire général a fait de la lutte antiterroriste une de ses priorités. En février 2018, il a signé Contrat global de coordination dans la lutte contre le terrorisme (Global Counter-Terrorism Coordination Compact) avec les chefs des entités des Nations Unies, INTERPOL et l’Organisation mondiale des douanes. L’objectif de ce contrat est d’avoir une approche commune, de mettre en place en commun des renforcements de capacités pour les projets de lutte contre le terrorisme et de mettre en œuvre une stratégie conjointe de mobilisation des ressources et de sensibilisation avec les donneurs. Les entités sont coordonnées en 12 groupes de travail thématiques. Le Secrétaire général a aussi décidé de la création d’un Office de contre-terrorisme chargé de faciliter la coordination des efforts des Etats Membres.

Pourquoi autant d’événements contre le terrorisme cette semaine ?

Vingt-cinq réunions parallèles à la Conférence de haut niveau sont organisés cette semaine pour permettre des discussions en profondeur entre les Etats Membres, les entités des Nations Unies et les organisations de la société civile sur des sujets tels que la lutte contre le financement du terrorisme, l’accès légal aux données numériques, la lutte et la prévention contre l’extrémisme violent par le biais de la communication, les réponses compatibles avec les droits humains à la menace posée par les combattants étrangers, entre autres.

Pour plus d’information, rendez-vous sur www.un.org/en/counterterrorism/hlc et suivez nous sur les médias sociaux : #UNitetoCounterTerrorism.