United Nations Welcome to the United Nations. It's your world.

ALLOCUTION DE S.E.M. MARCEL AMON-TANOH MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES A L’OCCASION DU COCKTAIL OFFERT AUX ETATS MEMBRES DES NATIONS UNIES

Mercredi, 12 Avril 2017
Presenter: 
S.E.M. MARCEL AMON-TANOH MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE
Lieu: 
Siège de l'ONU- Delegate Dining Room

 

 

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;

Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique ;

Chers invités ;

 

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Je voudrais, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, vous souhaiter la cordiale et chaleureuse bienvenue à cette réception, et vous dire combien nous sommes heureux d’être ici pour partager avec vous, les objectifs et l’idéal de la candidature de notre pays à un siège de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour la période 2018-2019, et solliciter le soutien de vos pays respectifs à celle-ci, lors de l’élection prévue, comme vous le savez, le 2 juin 2017 à l’Assemblée Générale.

 

Je voudrais profiter de notre rencontre, pour vous réitérer les remerciements du Président de la République et du peuple ivoirien, pour le rôle déterminant que vos pays ont collectivement joué, dans le cadre de notre Organisation commune, en faveur de la sortie de crise en Côte d’Ivoire. 

 

La candidature de la Côte d'Ivoire, que nous vous présentons aujourd’hui, a été endossée à l’unanimité de leurs membres respectifs, par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) le 4 juin 2016 à Dakar au Sénégal, et par l’Union Africaine, en juillet 2016 à Kigali au Rwanda.

 

C’est donc avec la bénédiction de l’Afrique, et fort des liens d’amitié exceptionnels qui lient la Côte d’Ivoire à chacune de vos nations, que nous invitons les autres régions du monde à soutenir la candidature de notre pays, car elle incarne une vision et une ambition constantes au service de la paix dans le monde.

 

Vingt-six après son dernier mandat au Conseil de Sécurité des Nations Unies, et alors que la Paix n’a jamais été aussi fragile à travers le monde, la Côte d’Ivoire souhaite mettre au service des autres pays, sa tradition de médiation et d’écoute que notre processus de sortie de crise a contribué à renforcer.  

Mesdames et Messieurs,

 

L’éclatement de la crise en Côte d’Ivoire en 2002, a suscité partout incompréhension et incrédulité, tant notre pays a toujours incarné la paix et la stabilité, et représentée une terre d’accueil pour les peuples frères déchirés par la guerre. Mais avec le soutien de nos amis, et grâce à l’enracinement dans notre société, d’un modèle de vivre-ensemble partagé par tous et fondé sur le dialogue, le pardon et la paix, les Ivoiriens n’ont pas basculé dans l’irrationnel absolu.

 

La candidature de la Côte d’Ivoire résulte donc de la volonté des plus hautes Autorités de promouvoir, au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les leçons du dialogue et du Vivre-ensemble respectivement hérités du père de la nation ivoirienne, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, et prôné par le Président Alassane Ouattara. 

 

Mesdames et Messieurs,

 

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) fermera définitivement ses portes le 30 juin 2017, après avoir œuvré pendant quatorze ans, aux côtés du Gouvernement et du peuple ivoirien, au retour définitif de la paix dans notre pays. Des milliers d’hommes, civils et militaires originaires de vos pays, ont courageusement servi en Côte d’Ivoire. Plusieurs d’entre eux ont perdu la vie en mettant en œuvre des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

 

En reconnaissance de cette solidarité, nous souhaitons à notre tour, dans le cadre de notre présence au Conseil de Sécurité des Nations Unies, aider au règlement des conflits et accroître notre participation aux Opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

 

Notre candidature est avant tout celle du partage des leçons et des expériences, que nous avons tirées de la réussite de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, afin que dans les domaines de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR), mais aussi de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, les pays puissent trouver dans notre pratique, les clés du succès.

Mon pays souhaite également promouvoir de nouvelles solidarités, et faire de la prévention des conflits, un élément essentiel de son action au Conseil de Sécurité. Nous sommes conscients de l’évolution du monde et de ses grands enjeux, au moment où nous frappons à la porte du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Ils nous interpellent sur l’urgence d’une action collective forte contre les défis globaux tels que le réchauffement climatique et le terrorisme qui menacent la paix et la sécurité internationales, notamment les petits Etats insulaires et les pays qui ne peuvent investir sans limite dans leur défense. Notre pays sera donc très attentif et solidaire de l’action du Conseil de Sécurité sur ces questions, et sur le soutien qu’il apportera aux nations les plus vulnérables.

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

La Candidature de la Côte d’Ivoire incarne nos valeurs communes gravées dans la Charte des Nations Unies. Je voudrais, pour cette raison, exhorter l’ensemble de vos pays, tous les Etats membres des Nations Unies à l’appuyer massivement, le 2 juin 2017, à l’occasion de l’élection des membres non permanents du Conseil de Sécurité à l’Assemblée Générale des Nations Unies.

 

 

Je vous remercie de votre très amiable attention.