United Nations Welcome to the United Nations. It's your world.

CONSEIL DE SECURITE : BRIEFING DE L’ENVOYE SPECIAL DU SECRETAIRE GENERAL SUR LE PROCESSUS POLITIQUE EN SYRIE

Date d': 
Mercredi, 14 Février 2018

Le Conseil de Sécurité de l'Organisation  des Nations Unies s'est réuni ce merredi 14 février 2018, de 10 heures à 12 heures au sège des Nations Unis, à l'occasion du briefing de Monsieur Staffan de Mistura, Envoyé Spécial du Sécrétaire Général , sur le Processus Politique en Syrie.

Ci-après, la déclaration de S.E.M. Bernard TANOH-BOUTCHOUE, Ambassadeur, Représentant Permanent de la Côte d'Ivoire auprès des Nations unies.

 

Monsieur le Président,

 

La Côte d’Ivoire voudrait remercier Monsieur Staffan de Mistura, Envoyé Spécial du Secrétaire Général, pour la qualité de son exposé sur l’évolution du processus politique en Syrie.

 

Ma Délégation le félicite également pour les efforts qu’il ne cesse de déployer dans le cadre du dialogue politique entre les parties syriennes, afin de trouver une solution durable à la longue crise que traverse ce pays.

 

La Côte d’Ivoire se réjouit de la tenue des pourparlers de paix inter-syriens, les 25 et 26 janvier 2018, à Vienne, dans le cadre du Dialogue politique du Processus de Genève.

 

De même, elle encourage les différentes initiatives entreprises en vue de l’apaisement et de la résolution définitive de la crise en Syrie, conformément aux dispositions de la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

Monsieur le Président,

         

Ma Délégation déplore le fait qu’en dépit de la volonté affichée des différents acteurs, les dernières actions initiées dans le cadre du dialogue politique entre les parties syriennes n’aient conduit à aucunes avancées majeures sur le terrain.

         

Bien au contraire, nous assistons, depuis quelque temps à une escalade militaire et une recrudescence de la violence qui risquent, si l’on n’y prend garde, de conduire à une extension du conflit au-delà de ses limites actuelles.

 

Ma Délégation voudrait donc en appeler à un cessez-le-feu et une désescalade immédiate du conflit en Syrie, au risque d’assister à une catastrophe humanitaire de plus grande ampleur.

 

Elle remercie, une fois de plus, les Nations Unies pour leurs constants efforts en faveur d’une protection et d’une assistance humanitaire des populations syriennes assiégées.  

         

Ma Délégation voudrait en particulier, apporter son plein soutien au projet de Résolution initiée par le Koweït et la Suède visant à obtenir un cessez-le-feu de 30 jours en Syrie, qui permettrait la livraison urgente d’une aide humanitaire aux populations en détresse.

         

Elle appelle les membres du Conseil à faire preuve de flexibilité en vue de parvenir au compromis qui permettra l’acheminement et en toute sécurité, de l’aide humanitaire, afin de soulager la souffrance des populations syriennes.

 

Monsieur le Président,

                   

En vue d’éviter que la situation humanitaire ne se détériore davantage, mon pays exhorte les Parties au conflit à œuvrer de concert, en vue d’une solution politique durable, conformément à la Résolution 2254 du Conseil de Sécurité, seul moyen de mettre fin à la violence et au drame vécu par le peuple syrien.

 

Je vous remercie.

Sujets: