Révision des normes de DDR

Date d': 
Mardi, 21 Novembre 2017

DPKO | Stockholm

Il est de plus en plus souvent demandé aux missions des Nations Unies de mettre en place un mandat de Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) dans des zones de conflits non traditionnels et des environnements volatiles, dans lesquels des accords de paix partiaux ont parfois étaient signés. Démobiliser des forces armées est devenu de plus en plus complexe avec l’émergence d’acteurs criminels et de groupes affiliés à l’extrémisme violent.

Le Groupe de travail interinstitutions sur le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants a tenu une réunion à Stockholm, du 17 au 19 octobre 2017, sur la révision des Normes intégrées de DDR (IDDRS). Lancées en octobre 2016, les IDDRS fournissent une aide aux activités DDR sur le terrain. Accueilli par la Folke Bernadette Academy (FBA), l’atelier a réuni plus de 40 représentants de 17 agences, fonds et programmes des Nations Unies, ainsi que la Banque mondiale et des professionnels de la DDR basés sur le terrain, Dans le maintien de la paix ou des contextes différents.

Les participants se sont accordés pour revoir l’approche de l’ONU vis-à-vis de la DDR, en insistant sur le fait que la DDR était un processus plutôt qu’un programme séquentiel. Bien que les conditions préexistantes pour un processus réussi des DDR restent prépondérantes, les participants ont reconnu le besoin de travailler avec les groupes armés et les communautés affectées par le conflit suffisamment tôt dans le processus afin de mettre en place des bases solides pour un processus politique inclusif de la DDR. La réintégration peut ensuite être recadré dans le cadre d’un programme de paix durable.

Cet atelier a été une étape clé dans le développement de nouveaux modules et directives en 2018. Par exemple, un nouveau module envisagé lors de l’atelier fournirait des directives pour les activités de lutte contre la violence de proximité (Community Violence Reduction ou CVR) En l’absence de conditions préalables à la DDR, la CVR a pour objectif d’appuyer ou de complémenter les processus de DDR au travers d’activité de sécurité et de stabilisation sur le court terme et des dimensions légales de la DDR. Les participants se sont aussi entendus sur la révision des modules de désarmement et de démobilisation des combattants, et sur le lien entre DDR et réforme du secteur de la sécurité. De la même façon, un nouveau module insistera sur l’aspect genre dans les pratiques de DDR. Des synergies entre les programmes existants de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et la DDR feront l’objet d’une exploration plus approfondie, avec un accent particulier mis sur les jeunes à risque. Les résultats de la rencontre devraient être publiés au début de 2019.

Pour en savoir plus sur la DDR et les opérations de maintien de la paix, rendez-vous sur http://bit.ly/2iSOzK3