Les experts en sanctions se réunissent pour parler de sécurité

Date d': 
Mercredi, 20 Décembre 2017

New York | DPA

Les 5 et 6 décembre 2017, plus de 50 experts de neuf groupes de surveillance de l’application des sanctions, des délégués du Conseil de sécurité et des représentants d’entités de l’ensemble du système des Nations Unies se sont réunis au Siège de l’Organisation à l’occasion du 5e Atelier annuel de coordination inter-panel organisé par la Division des affaires du Conseil de sécurité du Département des affaires politiques (DPA).

Le thème de cette édition portait sur les questions relatives à la sécurité se rapportant au travail des experts.

Dans ses remarques liminaires, le Sous-Secrétaire général Zerihoun, parlant au nom du Secrétaire général adjoint pour les affaires politiques, a insisté sur le rôle crucial joué par les experts en sanctions quand ils rapportent au Conseil de sécurité et à ses organes subsidiaires. Les rapports et conclusions des experts intéressent aussi la haute direction du Secrétariat, étant donné l’impact des sanctions sur les autres activités des Nations Unies. Il a abordé les mandats et les conditions de travail difficiles des experts, et a salué leur engagement et leur professionnalisme.

Les participants ont réfléchi au système de gestion de la sécurité des Nations Unies, et aux rôles et responsabilités des différents acteurs au sein du système, en vue de faciliter les activités des experts. Des représentants de DPA, DSS, DOMP, OICT et OLA participaient à la discussion. Les membres du Conseil de sécurité ont partagé ce qu’ils attendaient des experts et leur ont rappelé l’importance de suivre toutes les recommandations de sécurité.

Les principales conclusions et recommandations de la Commission d’enquête pour établir les faits sur la mort de Michael Sharp et Zaida Catalán étaient aussi au menu des discussions.

Suivant une présentation du chef de la Commission d’enquête Gregory Starr, ancien Secrétaire général adjoint en charge de la sûreté et de la sécurité, les participants ont discuté des recommandations contenues dans le rapport de la Commission d’enquête et de ce qu’il fallait faire pour améliorer les aspects relatifs à la sécurité du travail des experts.