L’expertise de la lutte antimines vient renforcer la mission de l'ONU au Mali

Date d': 
Vendredi, 03 Octobre 2014

DOMP | MINUSMA | SLAM

« Une formation adéquate et de l'équipement approprié sauvent des vies », explique le responsable des programmes du Service de la lutte antimines des Nations Unies (SLAM/UNMAS), Paul Heslop. Cette citation se vérifie au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Six véhicules protégés contre les mines (MPV), équipés de bras manipulateurs, sont arrivés au Mali dans le cadre d'une commande spéciale que le Service antimines a passé via la MINUSMA. Ils ont été immédiatement déployés à Gao et Kidal pour être utilisés par les équipes cambodgiennes et népalaises de neutralisation des explosifs et munitions présentes dans ces régions.

A la suite d’une augmentation du nombre d’attaques visant le personnel de la MINUSMA, et qui ont tué 21 casques bleus de l'ONU, les équipes de neutralisation ont reçu de nouveaux équipements de déminage afin de renforcer la sécurité. Ils permettent aux équipes de mieux lutter contre la présence d’explosifs, en particuliers les engins explosifs improvisés, utilisés par des groupes armés. Ces véhicules ont été transportés par avion en provenance de Dubaï, dans un Antonov 124. Ils sont arrivés à destination le 23 septembre dernier. 

Chaque compagnie de déminage est composée de quatre équipes spécialisées dans les explosifs et d’un peloton de déminage des routes. Toutes ont des équipements spécialisés. Outre les véhicules protégés contre les mines, ils disposent aussi d’ambulances. Les bras manipulateurs installés sur ces véhicules aideront les équipes à rechercher des explosifs à distance, de l'intérieur d'un véhicule, à l'abri du souffle et de la fragmentation..

Les contingents de déminage de la MINUSMA ont été formés, équipés et sont actuellement encadrés par le Service de la lutte antimines. « Je suis convaincu qu’avec cet équipement et leurs connaissances, ils permettront d'améliorer la sécurité du personnel et des biens de la MINUSMA, de même qu’ils protégeront également la population malienne», a déclaré le Directeur du Programme du SLAM au Mali, Charles Frisby.