Cinq choses à savoir sur le marriage des enfants

Date d': 
Mercredi, 14 Février 2018

Worldwide | UNFPA

Dans de nombreux endroits du monde, la Saint Valentin est l’occasion d’un moment romantique pour les couples.

Mais il faut aussi garder à l’esprit que des millions d’enfants sont unis avant d’être matures, et souvent contre leur gré. Le mariage d’enfants les expose très souvent à des violences, dont le viol, et les sort du circuit scolaire en les plongeant trop rapidement dans la parentalité.

Cette année, la campagne annuelle #IDONT du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) appelle de faire de la lutte contre le mariage d’enfants une priorité.

Une meilleure connaissance du problème et de ses conséquences peut aider à mettre fin à cette pratique définitivement. Vous trouverez ci-dessous quelques faits peu connus.

1. Le mariage d’enfants est commun, et cela arrive partout dans le monde.

Aujourd’hui, plus de 700 millions de femmes et de filles sont mariées avant leur 18e anniversaire.

La pauvreté étant un des principaux facteurs, ce phénomène est fréquemment rencontré dans les pays à revenu faible et intermédiaire, dans lesquels 26.7% des jeunes femmes ont été épousées mineures (Ce taux varie suivant les pays et les régions). L’Afrique centrale et de l’ouest ont le plus haut taux de mariage d’enfants, quatre filles sur 10 étant mariées avant 18 ans. L’Asie du sud compte le plus grand nombre d’enfant mariée. Toutefois, on trouve aussi des mariages d’enfants dans les pays riches. On peut en trouver des exemples partout.

2. Les filles et les garçons peuvent être mariés enfants. Mais les filles sont plus souvent les victimes de cette pratique

Les garçons peuvent aussi être mariés trop jeunes. De nouvelles statistiques du FNUAP sur 82 pays à revenu faible et intermédiaire montrent qu’un garçon sur 25, soit 3.8%, sont mariés avant 18 ans.

3. Le mariage d’enfant est interdit presqu’universellement.

Le mariage d’enfant est illégal. Cependant, de nombreux pays accordent des exceptions s’il y a un accord parental ou pour suivre la loi coutumière.

4. le mariage d’enfant et les grossesses précoces sont étroitement liés.

Le mariage d’enfant est très souvent précurseur de grossesses précoces. Dans les pays en développement, 9 grossesses précoces sur 10 arrivent à des filles déjà mariées. Ces grossesses précoces sont la cause de sérieux problèmes de santé pour ces jeunes filles dont le corps n’est peut-être pas suffisamment développé pour porter un enfant. Les complications de grossesse et à la naissance sont la principale cause de mortalité des adolescentes.

5. Donner des moyens d’action aux filles peut aider à mettre fin au mariage d’enfants.

Les jeunes doivent avoir les moyens de lutter pour eux-mêmes et pour leurs droits. Cela signifie leur donner des informations précises sur la santé sexuelle et reproductive, et sur les droits humains.

Quand des jeunes en situation de vulnérabilité possèdent ces connaissances, ils peuvent défendre leurs droits et persuader leur famille d’annuler ou de reporter l’union.

Regardez la Vidéo.