* en anglais
un_flag.gif sen_flag.gif armoiries_blue.jpg

Le Sénégal et les Nations unies

 

Le 28 septembre 1960, le Sénégal adhérait à l’organisation des Nations Unies, soit quelques mois seulement après son accession à la souveraineté internationale. Il fut, par deux fois, membre du Conseil de Sécurité de l’ONU en 1968-1969 et en 1988-1989, six fois membre du Conseil Économique et social (ECOSOC) et a siégé pendant près de trente années à l’ancienne Commission des Droits de l’Homme. Cette remarquable présence au sein des organes majeurs de l’Organisation dénote du rôle important que le Sénégal joue sur la scène mondiale, mais également de la Confiance que lui accorde la Communauté internationale, confirmée par sa brillante réélection au Conseil des Droits de l’Homme, en 2009.

En vérité le Sénégal, pays de paix, de tolérance, de dialogue et de démocratie, s’évertue, depuis son adhésion à l’ONU, à remplir pleinement les obligations de la Charte des Nations Unies afin de promouvoir les idéaux de paix, de tolérance, de liberté et d’une meilleure vie.

MAINTIEN DE LA PAIX ET DE LA SECURITE INTERNATIONALES

 

Dès 1960, le Sénégal a intégré le groupe des pays contributeurs de troupes aux Opérations de maintien de la paix et a participé à plus de vingt Missions des Nations Unies. Au 31 Avril 2010, avec 2232 hommes déployés sur huit théâtres d’opération de terrain (en R.D.Congo, au Libéria, en Côte d’Ivoire, à Haïti, au Timor-Leste, au Darfour et en Centrafrique/Tchad), le Sénégal est classé 14ème sur les 115 pays contributeurs de troupes aux Opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

PROMOTION, PROTECTION DES DROITS DE L’HOMME ET JUSTICE PENALE INTERNATIONALE

Fidèle en sa foi au respect de la dignité humaine et à son attachement aux libertés individuelles et collectives, le Sénégal a fait de la protection et de la promotion des droits de l’homme un des axes prioritaires de son action au sein des Nations Unies.


Le Sénégal œuvre au renforcement des espaces, de dialogue et de concertation, susceptibles de favoriser une approche juste et équitable de la protection et de la promotion des droits de l’homme en se fondant sur les valeurs universelles, mais tout en tenant compte des spécificités culturelles, afin d’éviter toutes les formes de confrontation qui sont source de conflit.

PROMOTION DU PROGRES ECONOMIQUE ET SOCIAL

Troisième pilier de l’action onusienne, le développement occupe le devant de l’Agenda des Nations Unies et du Sénégal. La convocation par l’Assemblée générale, à seulement cinq années de l’échéance de 2015, se situe dans ce même cadre et offre une dernière opportunité de revigorer l’effort mondial de mise en œuvre des OMD et de s’accorder sur un plan d’actions efficaces.


Avec le choix de son Représentant permanent pour conduire les négociations sur le document final du Sommet sur les OMD (20-22 septembre 2010), notre pays joue un rôle important dans le processus préparatoire qui devrait définir la voie à suivre pour les cinq prochaines années, sans compter la contribution déterminante que le Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, qui a déjà confirmé sa participation pourrait y apporter.