* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Les ministres africains des finances se réunissent pour évoquer la crise financière
29 mai 2009 / 11:46

[Addis Abeba | Auteur : CEA] Cliquer ici

Bien que les causes de la crise économique mondiale soient incertaines, l'urgence pour le développement est bien présente et l'Afrique est sévèrement touchée. Que peut faire l'Afrique pour limiter les dégâts et s'assurer que cela n'arrivera plus ?

 

Ce sera la question principalement débattue au cours des Réunions annuelles conjointes des Ministres de l'économie et des finances de l'Union africaine (UA) et de Conférence des Ministres africains des finances, de la planification et du développement économique, organisée par la Commission économique pour l'Afrique de l'ONU, qui se tiendra au Caire, en Egypte, du 2 au 7 juin 2009.

 

Le thème des réunions de cette année est : "Accroitre l'efficacité des politiques fiscales pour une mobilisation des ressources domestiques". Ce thème est à la fois opportun et pertinent, alors que les flux externes - assistance officielle au développement, paiements et investissements étrangers directs - décroissent en conséquence de la crise financière et économique mondiale.

 

Les ministres vont discuter des mesures à court, moyen et long terme que les pays africains doivent prendre afin de tempérer la crise financière et économique actuelle. La Conférence adoptera une position africaine commune sur d'autres questions économiques importantes, telles que la réforme en cours de l'architecture financière internationale.

 

Un position politique commune, sous la forme d'une déclaration ministérielle, sera adoptée à l'issue de la réunion et servira de base d'action pour relever les défis et mobiliser les ressources adéquates pour le développement de l'Afrique.

 

Le thème de la conférence est basé sur les discussions internationales au sommet récentes qui se sont focalisées sur les crises économiques et financières mondiales, telles que celles menées pendant la Conférence sur les défis à la croissance africaine organisée par le Fonds monétaire international  (FMI) et le Gouvernement de Tanzanie ; le Sommet du G20 à Londres en avril ; et les Réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale; tout cela pour arriver à un consensus sur la contribution africaine à l'effort mondial de lutte contre la crise.

 

C'est la deuxième fois que l'UA et la CEA organisent des réunions conjointes, après les premières que se sont tenues à Addis Abeba, en Ethiopie l'an dernier.

 

Ces réunions conjointes sont une parfaite occasion de réunir les ministres concernés et offrir un cadre pour renforcer la collaboration entre l'UA et la CEA.