* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
L'ONU explore où en est l'Asie en matière de connaissances en santé publique
30 avril 2009 / 03:49

[New York | Auteur : Département des affaires économiques et sociales]

USG for DESA, Sha Zukang, addressing the meeting in China | Credit: DESA

L'émergence de cas humains de grippe porcine a mis sur le devant de la scène non seulement la nécessité de formuler une réponse efficace mais aussi l'importance de promouvoir les connaissances médicales dans la mise au point d'une politique efficace de santé publique.

 

Les connaissances médicales restent relativement faibles partout dans le monde, à la fois dans les pays développés que dans les pays en développement, a dit aujourd'hui à Pékin M. Sha Zukang, Secrétaire général adjoint pour les affaires économiques et sociales.

 

"En aidant les gens à parcourir le système de santé, à s'engager sur la voie de l'automédication et à participer aux actions sanitaires communautaires, une amélioration des connaissances médicales peut amener des gains en matière de santé", a déclaré M. Sha lors de la séance d'ouverture de la Réunion ministérielle régionale Asie-Pacifique des Nations Unies sur la "Promotion des connaissances médicales".[Discours de M. Sha en anglais]

 

Les discussions qui se dérouleront lors des deux jours de la Réunion de Pékin permettront d'aborder l'accès et l'utilisation efficace des informations sanitaires et d'évaluer les pratiques optimales concernant l'impact des connaissances en santé publique.

 Education for health campaign-AIDS and its Control in China (Credit: WHO / P. Virot)

"La tâche d'améliorer les connaissances sanitaires ne peut pas incomber uniquement au secteur médical", a fait remarquer M. Sha, en ajoutant que "permettre au gens d'acquérir et de comprendre les informations médicales et les préparer à prendre les mesures adéquates est un processus qui nécessite l'implication des membres du secteur éducatif, des médias, des technologies de l'information et de la communication et du monde de l'entreprises, entre autres".

Améliorer l'accès et l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) est devenu crucial dans la promotion des connaissances médicales dans le monde. Cela permet aux gens d'avoir de meilleures conditions sanitaires par le biais de meilleures connaissances médicales. La réunion de Pékin abordera le niveau actuel d'utilisation des TIC. Les participants s'intéresseront au rôle de la presse dans la région Asie-Pacifique en matière de promotion de la santé.

 

M. Sha a informé plus de 150 ministres, experts de la santé, décideurs politiques, représentants d'ONG sur les progrès en matière de santé publique dans la région, notamment en ce qui concerne la réalisation des trois Objectifs du Millénaire pour le développement relatifs à la santé.

 

M. Sha a noté que des progrès considérables ont été réalisés dans la région en ce qui concerne les taux de mortalité néonatale et infantile des enfants de moins de 5 ans au cours de la dernière décennie. Il a dit que la mortalité maternelle restait un problème majeur, et que la région était en retard dans la lutte contre le VIH/SIDA.

 

La Présidente de l'ECOSOC, Mme Sylvie Lucas, aussi présente à cette réunion, a insisté sur le fait que les consultations régionales contribueront significativement à l'Examen ministériel annuel du Conseil (Annual Ministerial Revie ou AMR), qui doit se tenir en juillet à Genève. "Comprendre l'impact des connaissances sanitaires sur la réalisation des Objectifs de santé, sur l'équité et le développement, permettra de faire progresser l'ordre du jour en matière de développement" [Déclaration de la Présidente de l'ECOSOC]

 

Mme Lucas a appelé les parties prenantes et les différents secteurs à renforcer leurs efforts en matière de connaissances médicales dans la région et mondialement, insistant sur le fait que "cette capacité donnera aux gens la possibilité non seulement de changer leurs comportements sanitaires personnels et leurs choix de vie, mais aussi leur permettra d'améliorer leurs conditions de vie".

 

La Réunion ministérielle régionale Asie-Pacifique a été ouverte par M. Chen Zhu, ministre chinois de la santé. Ala Alwan, Directeur adjoint de l'OMS, assistait aussi à cette réunion.

 

La réunion est invitée par le Gouvernement de la Chine et est organisée en collaboration avec le Département des affaires économiques et sociales (UNDESA), L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Commission économique et sociale pour l'Asie-Pacifique (CESAP).

 

Voir aussi

Site Internet de la Réunion ministérielle régionale de l'AMR