* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
LE HCDH obtient une médaille après avoir fait de la santé un droit fondamental
17 avril 2009 / 04:43

[Genève | Auteur : HCDH/iSeek]

LE HCDH obtient une médaille après avoir fait de la santé un droit fondamental L’Association internationale de Médecine humanitaire Brock Chisholm (IAHM), organisation de protection des droits de l’homme à but non lucratif, a reconnu le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) pour son exceptionnelle contribution en vue de faire de la santé une question des droits de l’homme.  

Lors d’une cérémonie de remise de la Médaille de distinction de l’Office, qui s’est tenue au Siège du HCDH à Genève, le Président et Fondateur de l’IAHM, le Professeur William Gunn, a évoqué du respect de son organisation pour l’idée et les idéaux de la Déclaration universelle des droits de l’homme et le travail du HCDH. 

Acceptant la Médaille au nom de l’Office, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a rendu hommage à l’Association.   

Mme Pilay a déclaré que "de nombreuses personnes refusent que la santé soit une question des droits de l’homme mais le HCDC continuera à œuvrer en vue de faire reconnaitre la santé comme un droit fondamental de l’être humain". 

L’IAHM se conforme à la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé, en déclarant que la possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain.

La Médaille de distinction n’a été décernée que deux fois auparavant, une première fois à l’Organisation mondiale de la santé lors de son 60e anniversaire et de manière posthume à Sir Joseph Rotblat, scientifique qui fit campagne pour un monde sans nucléaire, qui reçut par ailleurs le Prix Nobel de la paix pour ses efforts.  

L’IAHM est une organisation professionnelle, à but non lucratif et non gouvernementale fondée pour soutenir les droits de l’homme et les principes de la médecine humanitaire. Ses efforts portent principalement sur l’accès aux soins dans les pays en développement. 

L’Association a établit le World Open Hospital, un réseau de docteurs et d’hôpitaux qui proposent leurs services sur la base du volontariat aux patients dans l’incapacité d’être traités dans leur propre pays. Elle fait aussi la promotion des soins de santé, notamment du lobbying auprès des universités pour introduire une composante droits de l’homme dans leur formation médicale.