* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Interview avec le Major général Gerardo Christian Chaumont, Commissaire de police de la MINURCAT
11 mars 2009 / 03:23

[New York | Auteur : DOMP]

Major General Gerardo Christian Chaumont, Police Commissioner in the United Nations Mission to the Central African Republic and Chad (MINURCAT) | Credit: DPKOQuatorze Commissaires et Conseillers de police, à la tête des composantes de police des missions de maintien de la paix de l’ONU gérées par le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP), se sont rassemblés du 9 au 11 février 2009 au Siège des Nations Unies à New York à l’occasion de leur conférence annuelle habituelle. (Au vu de la situation au Darfour, le Commissaire de la  Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS)  n’a pas participé à la conférence.) Le DOMP a pu s’entretenir brièvement avec certains d’entre eux et publiera leurs histoires dans les prochains jours.     

 

Pour cette première histoire, le DOMP a rencontré le général de Division Gerardo Christian Chaumont, d’Argentine. Il occupe le poste de Commissaire de police de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et travaille pour la mission depuis le 15 août 2008. 

  UN Secretary-General and Major General Gerardo Christian Chaumont, Police Commissioner in the United Nations Mission to the Central African Republic and Chad (MINURCAT) | Credit: DPKO

La MINURCAT a été établie par la résolution 1778 du Conseil de sécurité (et prolongée par les résolutions 1834 et 1861). Depuis le 31 janvier 2009, elle comprend 236 officiers de police (dont 27 femmes), 46 officiers de liaison militaire soutenus par 75 fonctionnaires internationaux, 33 personnels civils locaux et 35 volontaires des Nations Unies. La Mission est dirigée par le Représentant spécial du Secrétaire général Victor Da Silva Angelo, du Portugal. 

 

Avant son arrivée au Tchad, entre 2006 et 2008, le général Chaumont était chef de la Police des Nations Unies dans le cadre de la Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (UNOCI). En 2002, il dirigeait les opérations de police des Nations Unies en République démocratique du Congoau sein de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC)

 

Au cours de sa remarquable carrière, le général de Division de la gendarmerie en Argentine a également servi de chef de la police au sein de la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH). de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH). Il détient le plus haut diplôme de l’Académie militaire de Paris (1989) ainsi qu’un diplôme des Hautes études de la gendarmerie française (1990). Le général Chaumont a également occupé plusieurs postes aux Etats-Unis, en France et au Chili. Il a reçu la médaille de la gendarmerie française et a été décoré trois fois par les Nations Unies.   

  UN Secretary-General and Major General Gerardo Christian Chaumont, Police Commissioner in the United Nations Mission to the Central African Republic and Chad (MINURCAT) | Credit: DPKO

Le général est originaire d’Argentine. Son pays a pris part à de nombreuses opérations de maintien de la paix en tant que pays contributeur de troupes, tel qu’en Haïti et à Chypre, et d’officiers de police, tel qu’en Côte d’Ivoire, en RDC, en Bosnie et au Tchad.

 

Les policiers sous sa commande viennent de 17 pays contributeurs et sont sélectionnés sur la base de leur expertise professionnelle. Le général Chaumont a expliqué que bien qu’ils proviennent de différentes cultures et qu’ils aient suivi des parcours académiques et des formations différentes, ils « partagent tous des valeurs communes et de hauts standards professionnels. En ce sens, il est facile de les diriger bien que cette tâche soit parfois un réel défi ».

 

La police des Nations Unies de la MINURCAT est déployée au Siège de la Mission à N’Djamena et dans les stations de police dans six villes principales du Nord-Est du Chad, à savoir Abeche, Goz Beida, Farchana, Guereda, Iriba et Bahai.

 

Elle est également présente dans les antennes de police de 12 villes dans la région des camps de réfugiés et des lieux de refuge des personnes déplacées tels que Djbal, Goz Amer, Farchana, Bredjing, Gaga, Trguine, Mile, Kounoungo, Touloum, Iridima, Am Nabak et Our Cassoni. 

 

« Selon les mandats des Missions, la tâche principale de la Police des Nations Unies est la formation des officiers du Détachement Intégré de Sécurité tchadien qui assure la sécurité dans les localités du Nord-est du Tchad que j’ai déjà mentionnées », a poursuivi M. Chaumont. « Il y a quelques jours, nous avons terminé la formation du groupe final des officiers du Détachement Intégré de Sécurité. Au total, 850 d’entre eux ont été formés et la majorité d’entre eux a déjà été déployée sur le terrain ». 

 

A travers ses activités au sein de la MINURCAT, le général Chaumont s’efforce de rassurer la population tchadienne des camps de réfugiés et de personnes déplacées par la présence de la police et de leur dire que la Police des Nations Unies comprend les besoins de cette population vulnérable. 

 

A la fin de cette courte entrevue, le général a demandé à ses employés de continuer à se dévouer à leur travail et à le réaliser de manière à respectant de hauts standards professionnels.