* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Une nouvelle initiative parrainée par la CEA offre aux scientifiques africains une formation aux Etats-Unis
04 décembre 2008 / 01:53

[Addis Abeba | Author: ECA] ECA web site: click here

Dans le souci de renforcer les fondements de la science et du développement des entreprises en Afrique, la Commission économique pour l'Afrique ( CEA  ) et le Research Triangle Institute ( RTI  ) des États-Unis ont mis en place une initiative dont l'objectif est de permettre aux recherches prometteuses de trouver des débouchés sur les marchés commerciaux.

 

Cette nouvelle initiative, Le défi de la commercialisation de la recherche scientifique en Afrique, s’adresse aux chercheurs spécialisés dans les domaines du génie biomédical et de la qualité de l'eau souhaitant bénéficier d'une formation complémentaire aux États-Unis pour apprendre à commercialiser leurs propositions. La date limite de présentation des candidatures et des contributions est le 31 mai 2009.

 

« La Commission économique pour l'Afrique est fière de s'associer avec RTI International pour cette initiative majeure », a déclaré Abdoulie Janneh, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Secrétaire exécutif de la CEA. « Cette collaboration unique repose sur les prémisses que, grâce à l’initiative Défi de la commercialisation de la recherche scientifique en Afrique, il sera possible de transformer les connaissances scientifiques en activités et entreprises économiques viables. »

 ECA-backed initiative offers African scientists training in U.S. (credit: ECA)

L’initiative vise à établir un équilibre entre le besoin de recherche scientifique afin de répondre aux besoins socioéconomiques immédiats et le renforcement des capacités de l'Afrique en science et technologie.

 

« Nous sommes heureux d'appuyer l’opportunité de développement professionnel ainsi offerte à des chercheurs prometteurs qui cherchent à commercialiser leurs découvertes », a déclaré Victoria Hynes, Présidente-Directrice générale de RTI International. « Établir le lien entre la science et les marchés commerciaux est une composante majeure de notre mission, améliorer la condition humaine en transformant les connaissances en pratiques. »

 

L'initiative est le résultat de la Conférence « Partenariat scientifique avec l’Afrique », tenue en mars 2008 à Addis-Abeba, qui avait mis l'accent sur le développement commercial dans les domaines scientifiques. L’un des principaux objectifs de l'initiative est donc d'appuyer le processus de développement africain considérant que la science est une stratégie fondamentale pour le développement des entreprises, créant des emplois et de la richesse.

 

Plus précisément, ses objectifs sont, entre autres :

 

  • Familiariser les chercheurs et les scientifiques africains avec les principes de la commercialisation, notamment ses aspects techniques (gestion financière, propriété intellectuelle, gestion des projets, études de marché, etc.) ;
  • Établir de solides contacts entre les chercheurs et les établissements de recherche, d’une part, et, d’autre part, l'industrie et les investisseurs qui peuvent contribuer à faire aboutir les idées, les inventions et les innovations sur les marchés, ou leur donner une fonction économique productive ;
  • Faire aboutir les recherches et leurs produits sur les marchés ou leur affecter une fonction productive, de façon efficace et rapide, afin d'en obtenir des bénéfices concrets et garantir qu'ils contribuent à l'économie et profitent à la communauté en général.

 

La première édition de l’initiative, organisée en 2009, porte sur deux catégories : le génie biomédical - qui couvre la physique, la chimie, les mathématiques et le calcul, ainsi que les principes de génie pour l’étude de la biologie, de la médecine, du comportement et de la santé - et la qualité de l'eau, facteur indispensable du point de vue des droits de l'homme et de la dignité de la personne.

 

Un groupe de juges composés d’éminents scientifiques africains et américains examineront les propositions et désigneront le lauréat, en fonction de l'importance de la recherche et du potentiel de commercialisation de la technologie proposée.

 

Le lauréat recevra une aide financière de RTI pour se rendre au siège de l’Institut et y recevoir une formation sur les méthodes de commercialisation de la recherche.

Voir aussi

Background: African Science to Business Challenge  

ECA Science with Africa web site