* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
L'ONU célèbre la Journée internationale des personnes handicapées avec un accent particulier sur l'accès aux TIC
03 décembre 2008 / 11:37

[New York/Bangkok | Auteurs : DPI/DESA/ESCAP/iSeek]

 An Afghan girl who lost her legs in a mine explosion | Credit: John Isaac, UNICEF

Le monde observe le 3 décembre la Journée internationales des personnes handicapées  . Cette année, la célébration revêt une importance toute particulière pour les Nations Unies car la Convention relative aux droits des personnes handicapées et son protocole optionnel   est entrée en vigueur, et la première Conférence des Etats parties a eu lieu.

 

Environ 10% de la population mondiale, soit 650 millions de personnes, vivent avec un handicap, et parmi eux, 80% vivent dans un pays pauvre.   

 

La célébration intervient juste une semaine après le 60e anniversaire de la  Déclaration universelle des droits de l'homme  . L'ONU célèbre ces deux événements sous un même thème : "Dignité et justice pour tous".

 

L'entrée en vigueur de la Convention relative aux droits des personnes handicapées ( CRPD  ), a déclaré le Secrétaire général, "marque un tournant". Il a rappelé que quand la 1re conférence des Etats parties s'est réunie en octobre de cette année, les participants ont immédiatement vu dans la Convention un outil pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD  ). L'Assemblée générale a insisté sur l'importance d'inclure les personnes handicapées dans le processus de réalisation des OMD.

 

"Les progrès ont été rendus possibles grâce à la participation active et au leadership de personnes handicapées, en s'assurant qu'elles avaient accès à - et étaient incluses dans - tous les aspects de notre travail", A dit le SG dans une déclaration pour cette Journée.

 

La CRPD - premier traité sur les droits de l'homme du XXIe siècle - vise à assurer la jouissance pleine et entière de tous les droits de l'homme et des libertés fondamentales à toutes les personnes handicapées, et à promouvoir le respect de leur dignité. Elle établit une égalité forte et des garanties de non-discrimination dans tous les aspects de la vie. Elle protège aussi les droits politiques, civils, économiques, culturels et sociaux des personnes handicapées.

 

Sur la question cruciale de l'accessibilité, la Convention requiert des Etats de développer des standards minimum concernant tous les aspects de l'accessibilité aux installations et services. Ces standards touchent aux domaines des transports, de l'information et des communications, entre autres.



 

http://www.un.org/disabilities/


"Les Nations Unies restent très engagées dans ce domaine", a assuré le SG, en ajoutant : "La rénovation de notre Siège dans le Plan-cadre d'équipement mettra nos installations au plus haut niveau d'accessibilité. Ces mesures auraient dû être prises il y a longtemps".  

 

A ce jour, la Convention à 136 signataires et 41 ratifications, et son protocole optionnel a 79 signatures et 25 ratifications.

 

Les Secrétaire général a pressé les gouvernements et tous les partenaires à s'assurer que les personnes handicapées et leurs organisations fassent partie intégrante de tous les processus de développement. "Ainsi, nous pouvons promouvoir l'intégration et ouvrir la voie à un futur meilleur pour tous dans la société", a-t-il dit. "Nous devons faire bien plus pour briser le cycle de la pauvreté et du handicap", a noté M. BAN.

 

Le SG a ouvert officiellement les célébrations de cette Journée à 9h30 Mercredi en salle de Conférence 4, après quoi il inaugurera trois événements : un séminaire, une présentation multimédia et un concert. 

 

Activités de la Journée

 

Séminaire sur l'accessibilité numérique

L'ouverture officielle sera suivie par une réunion de spécialistes des Technologies de l'information et de la communication (TIC) et de représentants des organisations de personnes handicapées. Les participants à ce séminaire, intitulé "Mettre en place le programme d'accessibilité numérique de la Convention relatives au droits des personnes handicapées : défis et opportunités pour les Etats signataires", discuteront de la meilleure façon de mettre en place les obligations en termes d'accessibilité numérique contenues dans la Convention. Ils  exploreront ensuite les moyens pour donner un meilleur accès au monde numérique aux personnes souffrant de handicaps.

 

Ce séminaire (Salle de conférence 4, de 9h40 à 13h30), et organisé conjointement par l' UNITAR   et le Global Initiative for Inclusive ICTs (G3ict), en coopération avec L'Alliance mondiale TIC et développement de DESA ( UNDESA/GAID  ), le Département des affaires économiques et sociales ( DESA  ) et le Secrétariat de la Convention relatives aux droits des personnes handicapées.

 

Présentation Multimédia

 

De 13h30 à 14h, les experts du terrain feront une présentation multimédia sur l'aide apportée aux survivants des accidents avec des mines et autres restes explosifs de guerre, dans le contexte de la CRPD.

 

Cet événement, en salle de conférence 4, s'inscrit sous le thème général "Protéger et promouvoir les droits des personnes handicapées et plaidoyer par la Convention relatives au droits de personnes handicapées : expérience, perspectives et outils du terrain".

 

Pendant cet événement, les experts de l'aide aux survivants du Soudan décriront leurs efforts pour assister ces personnes et autres personnes handicapées et expliqueront comment leur travail est influencé et en droite ligne avec la CRPD. Le Service de lutte antimines des Nations Unies ( UNMAS  ), le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés ( UNHCR  ) et le Haut-commissariat aux droits de l'homme ( OHCHR  ) présenteront un nouveau kit de communication destiné à encourager les Etats à signer, ratifier et mettre en place la Convention. 

 

La CRPD a été ouverte à la signature le 30 mars 2007, et est entrée en vigueur le 3 mai 2008. Cet événement coïncide avec l'ouverture à signature de la Convention sur les armes à sous-munitions, qui inclut aussi des dispositions pour aider les personnes victimes des ces armes.

 

Cet événement et cosponsorisé par l'UNMAS du Bureau de l’état de droit et des institutions chargées de la sécurité du Département des opérations de maintien de la paix, et DESA. 

 

Performances musicales

 

L'auditorium Dag Hammarskjöld du Siège de New York accueillera une performance spéciale en direct du pianiste classique hongrois Tamas Erdi, ainsi que "Rudely Interrupted", un groupe de rock indépendant de Melbourne, en Australie, de 12h à 14h30. Ceci est conjointement organisé par les Missions permanentes d'Australie et de Hongrie, en coopération avec le Secrétariat de la CRPD et DESA. La Télévision de l'ONU produira un reportage sur ce groupe pour sa série 21st Century  . 

 

En République de Corée, l'ONU et le Gouvernement s'associent pour améliorer l'acc ès aux TIC pour les personnes handicapéesWorkshop group | Credit: ESCAP

 

La CESAP   s'est associée avec le Gouvernement de la République de Corée pour améliorer l'accès des personnes handicapées  aux TIC, par des formations pour les décideurs politiques des pays en développement de la région.

 

A la fin du mois de septembre, la Commission régionale et son organe subsidiaire, le Centre de formation sur les technologies de l'information et de la communication pour le développement de l'Asie et du Pacifique ( APCICT  ), et collaboration avec la Korea Agency for Digital Opportunity and Promotion ( KADO  ) ont organisé un atelier régional de formation de 4 jours à Incheon, en République de Corée.

 

Y ont participé des représentants des gouvernements du Cambodge, d'Indonésie, de Mongolie, des Philippines, du Sri Lanka et du Viet Nam, ainsi que des experts en accessibilité de l'Union internationale des télécommunication, d'Allemagne, des Etats-Unis, du japon, de Thaïlande, et de la République de Corée.

 

De nombreux habitants de la région Asie-Pacifique vivent avec des handicaps. La Convention relative aux droits des personnes handicapées insiste, entre autres choses, sur l'importance de l'accessibilité aux TIC, a noté Mme Thelma Kay, Directrice de la Division du développement social de la CESAP, à l'ouverture de l'atelier.  

 

"Améliorer l'accessibilité aux TIC englobe de nombreux aspects, comme développer les sites Internet des gouvernements avec des logiciels permettant aux malvoyants d'avoir accès aux informations ou comme s'assurer que les équipements spécialisés pour faciliter l'accès sont abordables", a dit Mme Hyeun-Suk Rhee, Directrice de l'APCICT.

 

Les participants ont discuté et adopté des directives d'accessibilité pour les personnes handicapées, notamment les femmes et les enfants, directives rédigées par la CESAP et la KADO. Ils se sont aussi accordé sur la mise au point de stratégie de mises en oeuvre des pays représentés.

 

Voir aussi

Convention relatives aux droits des personnes handicapées  

Site internet Enable  

UN Works web site