* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Images de survie, de réconciliation, de pardon et d'espoir
18 novembre 2008 / 03:21

[New York | Auteur : iSeek]Visions of Rwanda postcard | Credit: DPI

Visions du Rwanda , collection de photographies prises par un groupe de survivants du génocide rwandais de 1994, est maintenant visible sur le site Internet Les leçons du Rwanda , du programme de sensibilisation du public, attaché au Département de l'information.

Ces images fortes, prises par 12 "photographes" totalement amateurs formés par un facilitateur des Nations Unies, illustrent les espoirs, les rêves et les souvenirs des participants, ainsi que les aspects de leur vie de tous les jours.

 

Elles offrent une vision du Rwanda aujourd'hui à travers les yeux des rwandais eux-mêmes, rappelant le passé tout en exprimant les espoirs pour l'avenir.

Les photographes sont des orphelins, des veuves, des survivants des violences sexuelles, des étudiants et un juge des gacaca*, et des individus qui ont commis des actes atroces pendant le génocide. Les sujets photographiés sont variés : réunions de soutien aux survivants, prisonniers, sites commémoratifs, enfants, mariages et funérailles.

 

La plupart des participants au projet n'avaient jamais tenu un appareil photo auparavant. Toutefois, forts Visions of Rwanda participants des quelques "trucs" et astuces reçus pendant la formation, ils ont choisi leur propre sujet pour raconter leur histoire.

 

Sur le site internet se trouvent aussi des informations de base sur les vies et expériences de quelques uns des participants, qui dans certains cas sont liés entre eux. Par exemple, Annociata a perdu son père pendant le génocide. Un autre participant, Jean-Marie, a détruit un magasin qui appartenait au père d'Annociata pendant cette même période. Jean-Marie, qui a fait 13 ans de prison pour ce qu'il avait fait pendant le génocide, a depuis lors remboursé le magasin à Annociata et les deux sont aujourd'hui voisins.

 

Une sélection de ces Visions du Rwanda sera développée en une exposition itinérante qui sera lancée en avril 2009.

 

Le projet Leçons du Rwanda mobilise la société civile autour du souvenir des victimes du génocide rwandais. C'est un instrument pour instruire le public sur les leçons à tirer du génocide pour empêcher que de telles choses arrivent encore à l'avenir, et pour sensibiliser les gens sur l'impact à long terme des génocides sur les survivants et les défis auxquels ils doivent encore faire face.

 

Ce programme a été établi par l'Assemblée générale le 23 décembre 2005 (A/RES/60/225). Son mandat a été étendu le 17 décembre 2007 (A/RES/62/96).

*Le Gouvernement rwandais a commencé à mettre en place un système de justice participative, connu sous le nom de gacaca, (prononcer GA-CHA- CHA) en 2001 afin de résorber le retard énorme dans le traitement des cas par le système judiciaire. Les communautés élisent des juges pour les procès des suspects de tous crimes commis pendant le génocide, à l'exception des actes de planification du génocide et des viols. Ceux qui sont accusés de pillage ou de meurtre et qui ont plaidé coupable sont provisoirement laissés libre et peuvent attendre leur procès chez eux. Le Rwanda utilise toujours le système judiciaire national classique pour juger ceux qui ont été impliqués dans la planification du génocide ou dans des viols, sous le système pénal normal. Ceux qui sont soupçonnés de ces crimes ne peuvent bénéficier du système de liberté provisoire. Les tribunaux Gacaca prononcent des peines moins fortes si la personne se repent et cherche à se réconcilier avec la communauté. Le but de ces tribunaux est de permettre à la communauté de participer au processus de justice et de réconciliation du pays.