* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
L'UNFICYP accueille les Chefs des composantes de la lutte antimines
12 novembre 2008 / 11:16

[Chypres | Auteur : DOMP] discussion on mission planning facilitated by Tamara Hall, Senior Mine Action Advisor to the SRSG, MINURSO | Credit: DPKO

A Chypre, du 11 au 13 novembre 2008, le Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) du Bureau de l’état de droit et des institutions chargées de la sécurité (OROLSI) du Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) mène sa Conférence des composantes des Chefs de la lutte antimines.

 

La conférence a été lancée par le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG), Tayé-Brook Zerihoun, de la Force de maintien de la paix des Nations Unies à Chypre (UNFICYP).  Il a accueilli les participants qui représentent les composantes de la lutte antimines de la MINURCAT, MINURSO, MONUCUNAMID, FINUL, MINUEE et de la MINUN.  Le Programme des dirigeants d'Afghanistan, où l'UNMAS gère le programme de lutte antimines au nom du Gouvernement d'Afghanistan et de Chypre où l'UNMAS offre une supervision technique et politique au programme de la lutte antimines du PNUD travaillant en coordination avec l'UNFICYP nettoyant la zone tampon grâce au financement fournit par la Commission européenne.  Au total, 26 hommes et 15 femmes prennent part à la Conférence.

 

M. Zerihoun a rendu hommage au travail des participants au vue de son expérience personnelle à l'UNFICYP et l'UNMIS et a ajouté qu' "au cours de la période durant laquelle j'ai travaillé à l'UNMIS, j'ai pu observer que le programme de lutte antimines nettoyer des milliers de kilomètres de routes a non seulement bénéficié et épargné la mission mais aussi permis de réaliser le retour sécurisé des réfugiés et des personnes déplacées internes.  Je suis sûr que les collègues d'autres missions peuvent évoquer des succès similaires". 

 

La Conférence se concentre sur les meilleures pratiques et techniques pour accélérer les opérations de nettoyage et travailler dans avec des ressources limitées.  La Conférence a aussi présenté l'opportunité de revoir la contribution de l'UNMAS à la Stratégie interagence des Nations Unies sur la lutte antimines 2006-2010.  Les objectifs de la stratégie sont de réduire le nombre des victimes, d'étendre la mobilité et l'accès, d'intégrer la lutte antimines dans les plans de développement nationaux et le développement des capacités nationales qui permettraient la fin du soutien de l'ONU. 

 

"Les Chefs des composantes de la Conférence nous permettent de faire le point et de voir où nous nous dirigeons, non seulement en termes de soutien à la réalisation des mandats respectifs des missions, mais aussi de la contribution de l'UNMAS au secteur dans son entier", selon John Flanagan, Responsable de l'UNMAS.  "La Conférence à Chypre constitue une unique opportunité de souligner l'aspect consolidation de la paix de la lutte antimines où le résultat est l'élimination de la barrière entre les deux communautés sur l'ïle, qui a permis l'ouverture de nouveaux carrefours".