* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Le CINU de Rio récompense des journalistes brésiliens défenseurs des droits de l'homme
03 novembre 2008 / 12:11

[São Paulo | Auteur : CINU Rio]NIC Director Giancarlo Summa (on the left) with the five awarded journalists: Henfil (represented by his son, Ivan), José Hamilton Ribeiro, Ricardo Kotscho, Zuenir Ventura, and Caco Barcellos | Credit: UNIC Rio

Plus de 700 personnes se sont rassemblées le soir du 27 octobre au Théâtre de l'université catholique de São Paulo, au Brésil, pour une cérémonie de remise du prix "L'ONU, 60 ans de droits de l'homme". Sur une initiative du Centre d'information des nations Unies pour le Brésil (CINU Rio), le prix a été décerné à 5 journalistes brésiliens qui ont excellé dans leurs articles sur les questions des droits de l'homme dans la presse locale au cours de 30 dernières années.

 

Les récompensés sont Caco Barcellos, Henfil (à titre posthume), José Hamilton Ribeiro, Ricardo Kotscho and Zuenir Ventura. Ils ont été choisis par les plus de 500 journalistes qui ont gagné le prix du journalisme Vladimir Herzog  pour les droits de l'homme depuis 1979. Ce prix journalistique, un des plus importants en Amérique latine, et donné annuellement pour honorer la mémoire de Vladimir Herzog, un journaliste important tué sous la torture par l'armée brésilienne en 1975, pendant la dictature qui a régi le pays de 1964 à 1985.

 

Les 5 récipiendaires ont tous reçu le prix Herzog plusieurs fois, et sont parmi les journalistes brésiliens les meilleurs (caricaturiste, dans le cas de Henfil) de tous les temps.

  UDHR60 web site

En plus des médias brésiliens, des personnalités connues pour leur lutte contre les violations des droits de l'homme et des représentants du Gouvernement comme le Ministre des droits de l'homme, M. Paulo Vannuchi, qui a inauguré l'événement et représentant le Président Lula, ainsi que le Président du parlement, M. Arlindo Chinaglia, assistaient à cette émouvante cérémonie.

 

"Malheureusement, tous les êtres humains ne sont pas nés libres et égaux en droits et en dignité, comme stipulé dans la Déclaration universelle. Nous devons nous battre tous les jours pour faire de cette article une réalité" A déclaré le Ministre. "Nous avons gagné beaucoup de batailles ; au Brésil, nous vivons aujourd'hui dans une vraie démocratie, mais il reste beaucoup à faire pour que les droits sociaux, économiques et culturels soient assurés à tous".

 General view of the public attending the journalistic award ceremony | Credit: UNIC Rio

Pendant la soirée, des articles de la Déclaration ont été récités par l'actrice brésilienne Ester Gois, et l'assistance a aussi eu le plaisir d'entendre une série de courtes performances de la Luther King Chorus, dirigée par le célèbre chef d'orchestre Martinho Lutero Galati.

 

Cette initiative s'inscrit dans le cadre des célébrations de la Journée des Nations Unies, et était un des nombreux événements organisés par le CINU de Rio  pour célébrer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Cette soirée était organisée en partenariat avec le Secrétariat aux droits de l'homme du Gouvernement brésilien, et avec plus de 15 ONG importantes, des personnalités, des universités et des associations.

 

"Un des droits fondamentaux établi par la Déclaration universelle est le droit à l'information ; et, dans le même temps, des médias libres et engagés ont un rôle essentiel à jouer pour promouvoir tous les droits de l'homme", a dit M. Giancarlo Summa, Directeur du CINU de Rio. "En récompensant ces 5 grands journalistes, nous remercions tous les journalistes qui se sont dévoués et qui ont dédié leur carrière, souvent en risquant leur vie, à la lutte pour la justice et la démocratie, au brésil et partout dans le monde".