* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Le Conseiller de la Police de l'ONU met en garde l'Assemblée générale d'INTERPOL contre la menace du crime organisé sur la paix
16 octobre 2008 / 01:52

[New York| Auteur : DOMP]Le Conseiller pour les questions de police au sein des Nations Unies serrrant la main de Ron Noble, Secrétaire général d'INTERPOL au cours de la 77e session de l'Assemblée générale de l'organisation internationale de police. (Crédits : DOMP)

Mercredi 8 octobre, en Russie, Andrew Hughes, Conseiller pour les questions de police des Nations Unies, s'est adressé à l'Assemblée générale d'INTERPOL, en soulignant la menace que le crime organisé fait peser sur la paix dans les pays sortant de conflits.

 

M. Hughes a déclaré que la communauté de police internationale doit travailler ensemble pour développer des stratégies de lutte contre le crime organisé, qui peut être un obstacle majeur aux efforts internationaux pour restaurer la loi et l'ordre et rétablir la paix et la sécurité.

 

M. Hugues (3e en partant de la droite), Conseiller pour les questions de police a l'ONU au cours de la 77e AG d'INTERPOL (Credits : DOMP)Des initiatives récentes, résultant d'une coopération croissante entre la Police des Nations Unies et ICPO-INTERPOL ont vu le jour, parmi lesquelles des missions conjointes d'évaluation en Haïti et en Afrique de l'Ouest.

 

"Jamais auparavant, ce niveau de coopération entre nos organisations respectives n'avait été traduit par des résultats si tangibles, qui améliorent la capacité et l'aptitude des forces de l'ordre locales à combattre le crime organisé", a déclaré M. Hugues.

 

"Par un travail de collaboration, je crois fermement que nous pouvons combattre le crime transfrontalier, mais cela demandera des efforts soutenus et un engagement sans faille pour contrer les défis qui nous attendent", a-t-il ajouté. 

 

La 77e Assemblée générale d'INTERPOL, qui s'est tenue à Saint Petersbourg du 7 au 10 octobre, avait pour thème central le développement des forces nationales de police et des capacités de lutte contre le crime pour améliorer le maintien de l'ordre au niveau international.

 

Des représentants importants de 187 Etats membres, dont environ la moitié de l'ensemble des Chefs de police nationales du monde, participaient à cette Assemblée générale annuelle.
 
M. Hughes a remercié les 98 pays membres d'INTERPOL qui ont aujourd'hui des officiers de police M. Hugues, Conseiller pour les questions de police a l'ONU au cours de la 77e AG d'INTERPOL (Credits : DOMP)engagés dans les missions de maintien de la paix, et a en même temps insisté sur le fait qu'une plus grande contribution était nécessaire, notamment en ce qui concerne le nombre de femmes policiers et de spécialistes dans des domaines aussi spécifiques que les enquêtes sur le crime organisé ; Il a aussi prié les pays non contributeurs de reconsidérer leur participation aux missions de police des Nations Unies.

 

M. Hughes a aussi rencontré des officiels de la Fédération de Russie pour discuter du renforcement de l'engagement de la Russie dans des domaines clés de la police en maintien de la paix.

 

La Russie compte aujourd'hui 83 officiers de police (dont trois femmes) dispersés dans sept missions : la MINUK, la MINUT, la MINUS, la MINUL, l'ONUMIG, la MONUC et la MINUSTAH.

 

M. Hughes a indiqué que la Division de la Police recherchait l'assistance du Gouvernement russe pour former les policiers qui seront engagés dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, notamment les officiers venant d'Afrique.

 

Le Centre russe de formation de la police aux opérations de maintien de la paix est un des trois centres de formation de police dont les cours ont reçu l'agrément et la reconnaissance des Nations Unies.

 

La fonction de police est la composante du maintien de la paix qui connait la croissance la plus rapide. Le nombre d'officiers de police a doublé, passant de 8 315 en janvier 2006 à 17 080 en octobre 2008. Aujourd'hui, plus de 11 500 officiers de police de l'ONU, venant de 98 pays, sont déployés dans 18 opérations de maintien de la paix.