* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
La MINUS est une mission complexe et stimulante, selon le Général Thapa
03 octobre 2008 / 03:13

[New York | Auteur : iSeek]

60th Anniversary of Peacekeeping, 1949-2008 UNMIS Force Commander Major General Paban Jung Thapa speaking with iSeek during the Heads of Military Components Conference at Headquarters. (Credit: iSeek / Fred Fath)Lors d'une interview de certains des chefs des composantes militaires des missions de maintien de la paix, qui participaient à une conférence au Siège du 11 au 15 août, iSeek s'est entretenu avec le Major Général Paban Jung Thapa du Népal, commandant des forces de la MINUS, la  Mission des Nations Unies au Soudan .

Le degré de difficulté varie d'une mission à l'autre et d'un endroit à l'autre. Le Soudan est un pays stimulant et la mission de la MINUS y est complexe, dit le Général Thapa.

La MINUS a été crée par la résolution 1590 du Conseil de sécurité. Au 31 juillet 2008, ses effectifs se composaient d'un total de 9878 personnels en uniforme, dont 8710 hommes de troupes, 546 observateurs militaires et  622 policiers, ce qui en fait une des plus importantes missions. Le volet civil du personnel se composait quant à lui de 851 Personnels internationaux, 2432 personnels locaux et 238 Volontaires de l'ONU.

Les Personnels viennent d'environ 70 pays et l'anglais est la langue de communication courante. Soldiers from the Bangladesh De-mining Company of UNMIS finalize the preparations for the destruction of the anti-personnel mines, previously decommissioned by the Sudanese Peoples Liberation Army, in accordance with the guidelines specified under the 1997 Ottawa Treaty | Credit: UN Photo/Tim McKulka (172513)

 

Le Chef de la Mission est le Représentant spécial du SG Ashraf Jehangir Qazi du Pakistan, et Kai Vittrup du Danemark est le chef de la police.

Le Général Thapa a déclaré que les attentes des populations locales sont toujours élevées, et qu'il n'y a jamais eu de réponse négative à la présence des troupes, "qu'elles apprécient". La Mission est en contact avec les dirigeants tribaux et autres autorités pour parler les associer aux efforts pour établir la paix, la stabilité et le développement.

UNMIS was involved in the initial deployment of UNAMID, the African Union/United Nations Hybrid operation in Darfur, and both missions are in constant contact at different levels, advises the General.

La MINUS a été impliqué dans le déploiement de la MINUAD, l' Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour  , et les deux missions sont en contact permanents à différents niveaux.

 

Au sein de la MINUS, les composantes civiles, militaires et policières planifient et travaillent en étroite collaboration ; le dialogue et la discussion sont encouragés.

Within UNMIS itself, the military, police and civilian components plan and work closely together; dialog and discussion are encouraged. "Le JMAC travaille très efficacement" dit le Général Thapa, en évoquant le Centre d'analyse conjointe de la Mission (Joint Mission Analysis Centre), une structure qui rassemble, analyse et dissémine l'information afin de répondre aux besoins tactiques, opérationnels et stratégique de la Mission.UN military and police officers carrying UN flags arrive at the Headquarters of the African Union Mission in Sudan, El Fasher, North Darfur in Sudan | Credit: UN Photo/Fred Noy (136692)

Un des meilleurs souvenirs pour le Général Thapa, qui a rejoint la Mission en mai 2008, est d'avoir pu aider à résoudre la situation de crise qu'il a trouvée à son arrivée, impliquant de nouvelles hostilités à Abyei entre les forces armées soudanaises et l'Armée populaire de libération du Soudan.

Le Général Thapa a affirmé à iSeek que la Mission continuait à faire de son mieux, en travaillant pour arriver aux résultats prévus par la feuille de route d'Abyei et l'Accord général de paix, et pour réduire les tensions et prévenir les prochaines escalades de violences..


Après la conférence des chefs de composantes militaires à New York, le Général Thapa s'est envolé pour l'Ohio pour voir sa famille. iSeek lui a demandé s'il était difficile de leur dire au revoir après une semaine avec eux... le Général a répondu que "ce serait bien plus difficile de ne pas les voir".