* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
L'exposition photo sur les 60 ans du maintien de la paix de l'ONU attire les foules du Capitole
02 octobre 2008 / 04:35

[2 octobre 2008, Washington | Auteur : DPI]

UNIC Washington interns, Ya Ya Kim and Nicolette Strauss, at the registration table for the exhibition | Credit: UNIC Washington Le Centre d'information des Nations Unies (CINU) de Washington, DC et Better World Campaign , une organisation à but non lucratif qui travaille à renforcer les relations entre les Etats-Unis et les Nations Unies, a accueilli jeudi dernier une exposition photographique sur la colline du Capitole à Washington, offrant aux visiteurs une vision de 60 ans de maintien de la paix de l'ONU dans le monde.

 

60th Anniversary of Peacekeeping, 1949-2008Sur le thème " Looking Back, Moving Forward: Honouring 60 Years of United Nations Peacekeeping ”, l'exposition a accueilli lors de son inauguration plus de 100 membres du personnels du Capitole, des ONG et des diplomates de nombreux pays, dont les ambassadeurs de l'Uruguay et du Canada. Cette exposition suit de près une "Foire à l'information", organisé par le CINU et les agences de l'ONU basées à Washington, destinée à mieux faire connaître l'Organisation et les entités de l'ONU présentes dans la capitale fédérale aux personnels du Congrès américain, et pour présenter les activités et les initiatives de ces agences. United Nations Information Centres

 

Le Directeur du CINU, Will Davis, en était le modérateur et on a compté parmi les orateurs, S.E. le Prince Zeid Ra'ad Al-Hussein, Ambassadeur du Royaume Hachémite de Jordanie aux Etats-Unis ; le Représentant du Massachusetts William Delahunt ; le Représentant du Connecticut Christopher Shays ; et l'ancien membre du personnel des Nations Unies Abiodun Williams, maintenant à l' Institute for Peace .

 

United Nations Peacekeeping 60th Anniversary Photo Display at the Rayburn House Office Building | Credit: UNIC WashingtonLe Prince Zeid a décrit aux auditeurs l'isolement que peuvent ressentir les soldats de la paix, déployés loin de chez eux, en disant : "le long et ennuyeux débat à l'ONU ... ça n'est pas l'ONU [...] le soldat pakistanais et l'indien travaillant ensemble, ça c'est l'ONU".

 

Le Représentant Delahunt a appelé les soldats de la paix "une bonne affaire pour les Etats-Unis... Les autres prennent de grands risques, et les Américains devraient leur en être reconnaissants". Le Représentant Chris Shays a appelé les Nations Unies "une organisation imparfaite, mais une organisation fantastique", insistant sur le fait que les Etats-Unis devaient travailler "à la rendre meilleure et non pas à la mettre en pièce".

 

Will Davis, UNIC Washington Director, talks with Col. PS Minhas, Embassy of India, and Tom Henry Knutsen, Norwegian Embassy (Credit: UNIC Washington)

Le Représentant du Département d'état Jim Warlick a aussi pris la parole, réfutant fortement "la rumeur odieuse que les Nations Unies ne comptaient par pour les Etats-Unis" en énumérant la multitude des initiatives de soutien américaines. Il a mentionné à la fois les défis  des Nations Unies (le Soudan, la RDC) et "les nombreuses success stories ” (Haïti, le Liberia et la Sierra Leone).

 

En définitive, "Il a de quoi être fier", un sentiment partagé par un auditoire enthousiaste qui a passé beaucoup de temps à s'imprégner du message de l'exposition.