* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
L'ONU aide à conclure avec succès le procès de Duch au Tribunal chargé de juger les Khmers rouges
03 décembre 2009 / 03:03

[Phnom Penh | Auteur : UN Assistance to the Khmer Rouge Trials]

L'assistance des Nations Unies au procès des Khmers rouge assure le soutien technique des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) et emploie plus de 100 membres du personnel internationaux (juges, procureurs et autres personnels de tribunal).  Vous trouverez ci-après une brève description de la fin du procès 001 de Kaing Guek Eav, alias Duch.

Vendredi dernier marquait la fin du premier procès contre un chef de la sécurité pénitentiare Khmer rouge, et ce, grâce à l'assistance de l'ONU apportée au travail juridique et administratif de la cour.

La semaine dernière, les Chambres extraordinaires auprès des tribunaux cambodgiens, tribunaux soutenus par les Nations Unies, a organisé une audience de cinq jours autour des arguments finaux du procès de Kaing Guek Eav alias Duch.  Ce dernier aurait dirigé l'interrogatoire, la torture et l'exécution de plus de 12.000 prisonniers à la prison S-21 au cours du régime Khmers Rouges sous Pol Pot, à la fin des années 1970.  Cette audience de cinq jours marque la fin de huit mois d'audience organisée autour de Kaing Eav.

Le procès de Duch est le premier à se dérouler dans les CETC, mandatés pour juger les principaux dirigeants et les auteurs des attrocités les plus graves commises au cours de la période du 17 avril 1975 au 6 janvier 1979 en Kampuchea démocratique, au cours de laquelle au moins 1.7 millions de personnes sont mortes de faim, de travail difficile ou exécutées.  Duch est inculpé de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité, de meurtre et de torture. 

Dans les arguments finaux, la partie civile a demandé à la cour de requérir une sentence de 40 ans de prison du fait que Duch était un ingénieur chef de tous les actes impitoyables d'interrogation, de torture et d'exécution de virtuellement tous les prisonniers de la prison S-21.  L'accusé a, quant à lui, demandé à être acquitté et relâché puisqu'il a passé 10 ans en détention et que le tribunal n'a pas la compétence de la juger puisqu'il n'était ni un des hauts responsables, ni le plus responsable.  La cour devrait rendre son verdict début 2010. 

La conclusion réussie de l'audience de Duch a été possible grâce au travail des fonctionnaires et personnels nationaux et internationaux.  Les CETC ont été créés début 2006 conformément à un accord passé entre l'ONU et le Gouvernement cambodgien.  Il s'agit d'un tribunal cambodgien avec la participation internationale où les juges internationaux nommés par les Nations Unies travaillent en collaboration avec leur homologues cambodgiens.  L'assistance des Nations Unies au procès des Khmers rouges assure le soutien substanciel et technique à la cour, de la gestion des affaires à la technologie de l'information en passant pas l'assistance aux victimes et les équipes de la défense.  Elle emploie actuellement un tiers des 400 membres du personnel administratif juridique et administratif.

Vendredi dernier, Tony Kranh, Director administratif par interim, et Knut Rosandhaug, Directeur adjoint également coordinateur pour l'assistance, ont publié une déclaration conjointe faisant l'éloge du bon travail.  "Nous avons constaté aujourd'hui, à la fin de l'année, la fin réussie des arguments de clôture de l'affaire 001". "Il n'y a pas l'ombre d'un doute qu'avec le même professionalisme et de travail d'équipe, nous pouvons offrir au peuple cambodgien une fin gratifiante des procès organisés dans les CETC". 

La seconde affaire de la cour contre quatre autres dirigeants en est actuellement à l'étape d'investigation juridique et devrait faire l'objet d'un procès dès le début de l'an prochain.  Aussi, le coprocureur international a demandé l'investigation contre cinq suspects supplémentaires.