* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Le Forum des Nations Unies sur les forêts adopte une décision importante en matière de financement des forêts
05 novembre 2009 / 10:29

[ New York | Auteur : Département des affaires économiques et sociales ]

Le 30 octobre, une session spéciale du Forum des Nations Unies sur les forêts s'est tenue au Siège des Nations Unies.  Pour la première fois, l'ensemble des Etats Membres de l'ONU se sont entendus sur une feuille de route qui vise à catalyser le financement pour la gestion durable des forêts de par le monde.

Le travail du Forum est soutenu par le Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les forêts du Département des affaires économiques et sociales (DESA).  Le Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les forêts agit en tant que point focal pour DESA en ce qui concerne toutes les questions politiques relatives aux forêts.  Il offre également un soutien coordonné et des services analytiques sur la gestion durable des forêts.

M. Arvids Ozols de la Lettonie, Président du Forum, a expliqué que le débat sur le financement de la gestion durable des forêts avait été long et controversé et que le consensus adopté était une "percée".  L'adoption de la décision du Forum de vendredi marque le point culminant de plus de dix-sept ans de débat sur le financement des forêts, qui remonte au Sommet Planète Terre de Rio de 1992.  

Le Forum des Nations Unies sur les forêts organisera deux initiatives importantes qui seront mises en place par le Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les forêts.  Le Forum établira un groupe intergouvernemental spécial d'experts pour mener une analyse en profondeur de tous les aspects du financement des forêts au cours des quatre prochaines années.  Il établira aussi un processus facilitateur sur le financement des forêts pour assister les pays à mobiliser le financement de toutes les sources. 

M. Jomo Kwame Sundaram, Sous-Secrétaire général chargé du développement économique de DESA, a déclaré que le Forum était parvenu à adopter une décision critique à une l'heure des efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique en adoptant la toute première feuille de route pour trouver des moyens de mettre en place la gestion durable des forêts.

La subsistance, les revenus et le travail de plus de 1,6 milliard de personnes dépendent des forêts.  En 2004, la valeur du commerce des produits forestiers était estimée à 327 milliards de dollars, soit 3,7 pourcent du commerce mondial de tous les produits.

Chaque année, la déforestation entraine la destruction d'environ 13 millions d'hectares de forêts.

Celles-ci abritent au moins 80 pourcent de l'ensemble de la biodiversité terrestre et certaines estimations indiquent que la déforestation de forêts tropicales pourrait entrainer la perte de 100 espèces par jour.  La déforestation engendre aussi 35 pourcent des émissions de carbone dans les pays en développement et 65 pourcent dans les pays les moins avancés.

Le groupe intergouvernemental spécial d'experts analysera les stratégies existantes de financement pour la gestion durable des forêts et explorera les moyens d'améliorer l'accès aux fonds, notamment l'option de mettre en place un fonds global volontaire pour les forêts.  Mme Jan McAlpine, Directrice du Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les forêts, a déclaré qu'il est "critique que toutes les options relatives au financement et aux mécanismes de financement soient considérées pour le bénéfice des forêts du monde". 

Le processus facilitateur aborde les besoins spéciaux des pays qui ont connu un déclin du financement des forêts depuis 20 ans.  Ceux-ci sont notamment les pays les moins avancés, les pays à faible couverture forestière, les pays à forte couverture forestière où la déforestation est faible, les pays à faible ou moyen revenu, les petits Etats insulaires en développement et les pays à faible revenu en Afrique.

La première phase du processus facilitateur, qui porte sur les petits Etats insulaires en développement et les pays à faible couverture forestière, a déjà reçu le soutien financier du Gouvernement du Royaume-Uni.

Mme McAlpine a expliqué que le processus facilitateur du Forum des Nations Unies sur les forêts développera des solutions innovantes en rassemblant tous les acteurs, dont les donateurs, gouvernements, parties et secteur privé, et que 90 pourcent de la valeur du processus résidera dans le dialogue généré par cette initiative.  "Les approches intersectorielles et cross-institutionnelles sont vitales au développement de solutions durables", a-t-elle dit.  "Nous devons apprendre ensemble, afin que nous puissions agir ensemble".