Please note that all PDF documents are marked as such and will open in a new browser window.
BigLogo.gif UN Member States on the Record

2013: an interstellar space odyssey (for UN audiovisual archives)

Jeudi, 2 janvier 2014,  Global |  DPI

Les rétrospectives de l’année 2013 n’ont pas manqué de rappeler l’événement marquant de la sonde Voyager 1, devenue le premier objet fabriqué par l’homme à avoir franchi les frontières de notre système solaire pour entrer dans l’espace interstellaire. Ce que l’on sait moins – et qu'il faut parfois rappeler –, c’est que cette sonde, située à présent à plus de 18 milliards de kilomètres du Soleil, transporte des documents audiovisuels des Nations Unies qu’elle a emporté, en 1977, en quittant la Terre. Parmi ceux-ci : un message du Secrétaire général de l’époque, M. Kurt Waldheim.

« En tant que Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, une organisation de 147 États membres qui représente la quasi-totalité des habitants de la planète Terre, je vous envoie mes salutations au nom des populations de notre planète », dit M. Waldheim. « Nous sortons de notre système solaire vers l'univers dans une démarche de paix et d'amitié. » [Écouter le discours, en anglais]

Cet enregistrement s’ajoute à d’autres messages dans 55 langues, à des sons enregistrés sur la Terre, à une sélection de musiques de différentes cultures et de différentes époques, qui ont été réunis par équipe dirigée par l'astronome Carl Sagan. Cent quinze images, dont 12 issues de la photothèque des Nations Unies, ont également été enregistrées sur un disque en or plaqué de cuivre (appelé The Golden Record), accompagné d’instructions et de symboles pour expliquer comment l'écouter et pour expliquer l'origine de la sonde.

 Il s'agit d'une "bouteille à la mer" envoyée vers une grande inconnue, au-delà de notre humble planète. Selon la NASA, il faudra 40 000 ans avant que la sonde Voyager approche un autre système planétaire. L’enregistrement qu’elle contient tente de raconter l'histoire de la vie sur la Terre, dans l’idée qu'il puisse éventuellement être reçu par des êtres intelligents au-delà de l’espace terrestre, s’ils en existent.

C'est impressionnant de penser que cette voix de l'ONU parlera en notre nom et présentera l'existence de l'Organisation si l'enregistrement est un jour écouté.

Les photos de l'ONU à bord de Voyager illustrent des scènes de la vie quotidienne, notamment le trafic aux heures de pointe à Bangkok, en Thaïlande ; des pêcheurs sur un bateau en Grèce ; des hommes construisant une maison en briques au Cameroun. Les différentes photos inscrites sur le disque sont en ligne.

Ces enregistrements de nos vies nous succèderont bien après notre vie sur Terre. La capacité de Voyager à communiquer des données vers la Terre prendra fin lors de la prochaine décennie mais la sonde a été construite pour durer au moins un milliard d'années. Et elle peut poursuivre longtemps son voyage sur la Voie Lactée.

En pointant la petitesse de notre planète, qui ne forme qu’un « pâle point bleu » sur une photographie prise par Voyager 1, l’astronome Carl Sagan a souligné combien « cette représentation de notre existence dans le temps et dans l'espace nous rappelle notre responsabilité à traiter avec plus de compassion l'autre, à préserver et à chérir ce pâle point bleu, la seule maison que nous ayons jamais connue ».

Ce message correspond parfaitement à la mission de l'Organisation des Nations Unies.
http://voyager.jpl.nasa.gov/

Pour en savoir plus sur les missions Voyager 1 et Voyager 2, veuillez vous rendre sur le site Pour en savoir plus sur les trésors des archives audiovisuelles du DPI, veuillez visiter : http://www.unmultimedia.org/