* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
La composante Etat de droit de l'ONUCI travaille au processus de paix en Côte d’Ivoire
26 mars 2009 / 03:58

[New York | Auteur : DOMP/ONUCI]

On January 28, 2009, the keys to 11 prisons in the northern part of Côte d’Ivoire were handed over to local authorities in a ceremony at Boake’ prison camp | Credit: UNOCI/Francoise Simard

Le 28 janvier 2009, les clés de onze prisons dans le nord de la Côte d’Ivoire ont été remises aux autorités locales lors d'une cérémonie à la prison de Bouaké. Bien qu'elles soient déjà gérées par des administrateurs locaux, la remise officielle de ces établissements aux autorités pénitentiaires ivoiriennes est considérée comme étant une étape importante vers la restauration de l'autorité nationale. 

 

La remise des clés a eu lieu après un processus de restauration substantiel pour réhabiliter les prisons dans la zone centre-nord-ouest. Ce projet de réhabilitation a tout d'abord été identifié par le Bureau Etat de droit de l'Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (UNOCI) et a été ensuite conceptualisé puis présenté au Gouvernement allemand et à la Commission européenne pour le financement. Le Bureau Etat de droit de l'ONUCI a aussi joué un rôle crucial pour identifier l'ONG Prisonniers sans frontière comme partenaire pour la mise en place auprès des donateurs. A prison in Bouake, Côte d’Ivoire, after the rehabilitation work | Credit: UNOCI/Francoise Simard

La cérémonie a été dirigée par le préfet représentant le Ministre de la justice, et des représentants de l'ONUCI, des Forces nouvelles et de prisonniers sans frontière y assistaient. 

 

Une autre étape importante vers le développement des autorités pénitentiaires ivoiriennes a été atteinte le 2 mars 2009, quand le Bureau Etat de droit de l'ONUCI a pris part à la cérémonie de remise des diplômes du personnel pénitentiaire à la fin de la période de formation. 99 personnels carcéraux (dont 22 femmes) ont été diplômés et ont reçu les épaulettes pour leur réussite.  

Les représentants du ministère  de la justice et de l'Institut national de formation judiciaire ont particulièrement remercié l'ONUCI pour son soutien technique et logistique.

   A prison in Bioundiali before the rehabilitation work | Credit: UNOCI/Francoise Simard

La réhabilitation des infrastructures carcérales, la formation des personnels nationaux et la remise des clés des prisons  sont des étapes importantes dans le processus de restauration de l'autorité de l'Etat sur le territoire, et c'est un des nombreux efforts de l'ONUCI pour soutenir le processus de paix en Côte d’Ivoire.