* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Le Conseil de sécurité lance un appel au cessez-le-feu à gaza
09 janvier 2009 / 01:31

[New York | Auteur :  iSeek]

Security Council Adopts Ceasefire Agreement in Gaza on 8 January 2009 | Credit: UN Photo/Mark Garten (276841)

Les négociations du Conseil de sécurité ayant abouti à l’adoption d’une résolution appelant au cessez-le-feu immédiat à Gaza, la session spéciale de l’Assemblée générale initialement prévue jeudi 8 novembre n’a pas eu lieu. Pendant ce temps, d’autres parties du système des Nations Unies travaillent à l’arrêt de la violence et assistent les civils affectés par le conflit.

 

La résolution préconsie, entre autres, demandé le libre acheminement à travers Gaza de denrées alimentaires, de carburant et de médicaments ainsi que des accords internationaux renforcés en vue d’empêcher le trafic d’armes et de munitions.

 

Le texte intégral de la résolution ainsi que le résumé de la réunion sont disponibles en ligne dans un communiqué de presse  . 

 

Quatorze des quinze membres du Conseil de sécurité ont voté en faveur de cette résolution.  Les Etats-Unis se sont abstenus.

 

Bien que le Secrétaire général BAN Ki-moon se soit dit « encouragé et soulagé » par l’adoption de la résolution, il a néanmoins ajouté que « nous savons aussi tous qu’il y a encore davantage à faire et qu’une avancée politique est nécessaire pour aboutir à la paix et à la sécurité sur le long terme.  Ma visite dans la région, la semaine prochaine, aura pour principal objectif de vérifier que le cessez-le-feu est bel et bien mis en place, de m’assurer que l’acheminement de l’aide humanitaire parvient à ceux qui sont dans le besoin et d’encourager les efforts diplomatiques en cours » ( déclaration intégrale en anglais  ). 

 

Selon Michele Montas, Porte-parole de M. BAN Ki-moon, « le Secrétaire général poursuit ses efforts vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec les dirigeants mondiaux pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat » ( retranscription du point de presse  ). 

 A Palestinian boy amidst the debris of a destroyed house, in Gaza City | Credit: WFP web site

L'ONU sur le terrain

 

Jeudi, à Gaza, sur le terrain, l' Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient   (UNRWA) a suspendu ses opérations de ravitaillement alimentaire suite à des tirs israéliens qui ont tué l’un de ses chauffeurs et blessé un second.

 

Aujourd’hui, le corps d’un autre employé des Nations Unies tué lors d’un bombardement, survenu il y a quelques jours, a été retrouvé.  Les fonctionnaires de l’ONU ont déclaré que la suspension se poursuivra jusqu’à ce qu’Israël leur donne l’assurance que de tels incidents ne se renouvelleront pas ( retranscription de la conférence de presse  ).

 

Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, s’est exprimée dans le cadre d’une session spéciale du Conseil des droits de l’homme  , organisée à Genève, organisée pour traiter des « sérieuses violations des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés, notamment la récente agression dans la Bande occupée de Gaza ». 

 

Mme Pillay a expliqué que « le cercle vicieux de la provocation et de la vengeance doit cesser ».  Elle a souligné que le conflit actuel a déjà causé la perte de centaines de vies, et que des douzaines de personnes, dont des enfants, sont morts ou ont été blessés au cours de ces attaques ( déclaration intégrale  ).  

 

Tandis que l’UNRWA a cessé d’approvisionner les 750 000 réfugiés, 250 000 des 1,5 million d’habitants de Gaza reçoivent de l’aide du Programme alimentaire mondial (PMA), qui a décidé d’intensifier ses opérations ( histoire liée  ).  

 

Ann M. Veneman, Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), a exprimé sa profonde inquiétude vis-à-vis du fait que la violence continue a contraint l’UNRWA à suspendre ses opérations.  Elle a expliqué que « Cela ne peut qu'exacerber encore une situation humanitaire déjà critique et aggraver les risques de mort et de traumatismes permanents courus par les enfants. On ne doit pas entraver la distribution de vivres, d'eau, de carburant et de médicaments » ( déclaration intégrale  ).  

 

António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a déclaré au Conseil de sécurité que les frontières de Gaza étant fermées, la population civile ne peut pas aller trouver refuge dans des lieux sûrs.  Il a appelé au strict respect des principes humanitaires à l’intérieur et aux alentours de Gaza, notamment le respect au droit universel de chercher et d’obtenir l’asile ( histoire liée  ).

 

Certaines informations contenues dans cette histoire sont tirées des histoires du Centre d’actualités qui figurent ci-dessous :

   

Le Conseil de sécurité appelle à un cessez-le-feu à Gaza, les Etats-Unis s'abstiennent  

 

Gaza : L'ONU suspend ses activités après des tirs israéliens contre un convoi