* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Au personnel de la CEA : 'Zikomo Kwambiri!'
13 avril 2010 / 05:16

[Addis-Abeba | Auteur : Commission économique pour l'Afrique]

Les soixante dix employés de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) ayant constaté l'hospitalité légendaire de Lilongwe, ont contribué à une importante réunion et rencontré un ancien collègue aimé et respecté : Dr. Bingu Wa Mutharika, Président de la République du Malawi, pays hôte présidant actuellement l'Union africaine.  Dr. Mutharika a commencé à travailler aux Nations Unies en 1978 avant de commencer sa vie politique au Malawi.

Les membres du personnel ont regagné le siège d'Addis-Ababa avec un sentiment de fierté du fait des efforts collectifs ayant abouti à l'adoption de décisions politiques pour établir et donner forme à l'agenda de l'Afrique en matière de développement.  "Zikomo Kwambiri!" - l'expression Chichewa qui signifie "Merci !", a souvent été entendue et prononcée en retour par le personnel de la Commission travaillant à Lilongwe.

Malgré le titre sans relief de la réunion de Lilongwe "43ème session de la  Commission/Conférence des Ministres africains de la finance, de la planification et du développement économique", ses débats ont été animés par la résolution du Président Mutharika que "dans cinq ans, l'Afrique doit être capable de se nourrir [...] aucun enfant en Afrique ne devrait mourir de fin, de malnutrition ou de famine.  C'est le cri de ralliement africain.  C'est votre cri de ralliement".

C'est une bataille qui, comme le note la déclaration de la réunion, nécessite le développement des compétences humaines et de l'infrastructure physique ainsi qu'une innovation technologique plus importante.  Comme l'a noté le Secrétaire général adjoint et Secrétaire exécutif de la CEA Abdoulie Janneh dans son discours, "il est encourageant d'observer les meilleures perspectives pour l'Afrique cette année avec la croissance estimée à 4,3%, qui constitue une remarquable amélioration par rapport à la croissance de 1,6% de l'an passé.  Ce taux est cependant beaucoup plus bas que le taux nécessaire à la diminution de la pauvreté de moitié d'ici à 2015."

Des rapports et une recherche substantiels des personnels de la CEA, soutenue par l'attention experte aux détails dans les domaines tels que le protocole, la logistique et le transport, entre autres, ont beaucoup contribué à la détermination et à l'organisation de la réunion.

Le personnel de la CEA s'efforce d'assurer le maintien de l'élan de la réunion après la fin de celle-ci.  La Commission a, par exemple, commencé la série de conférences "Science in Africa", dont la seconde session se tiendra à Addis-Abeba, dans deux mois.