* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
La CEPALC lance une application internet de suivi des statistiques commerciales en temps réel
08 avril 2010 / 02:30

[Santiago | Auteur : Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes]

Grâce à une nouvelle application Internet crée par la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), en quelques secondes, un utilisateur où qu'il se trouve dans le monde, peut trouver des statistiques sur le commerce extérieur d'un pays ou autres statistiques commerciales internationales directement sur la base de données Comtrade des Nations Unies à New York, et créer des graphiques en temps réel.

Voulez-vous connaître la proportion des produits de haute technologie dans les exportations d'un pays et obtenir ces informations dans la durée ?  Une recherche rapide dans le Système graphique interactif des tendances économiques internationales (SIGCI Plus) peut par exemple révéler qu'au Costa Rica, ce pourcentage est passé de 2,9% en 1995 à près de 28% en 2008.

Voulez-vous savoir combien et quels sont les produits respectueux de l'environnement qu'un pays exporte et quel est le pourcentage d'exportations totales que représentent ces produits ?  Il vous suffit d'utiliser SIGCI Plus pour le découvrir.

Le Module commercial de Système graphique interactif des tendances économiques internationales (SIGCI Plus) conçu par la Division de l'intégration et du commerce internationaux de la CEPALC est une interface facile d'utilisation qui présente des données officielles disponibles sur les Etats Membres, emmagasinées dans Comtrade, de la Division des statistiques de l'ONU du Département des affaires économiques et sociales, dans l'application conçue à Santiago, au Chili.  Les recherches sont directement envoyées vers la base de données COMTRADE et les données sont obtenues instantanément, en utilisant les nouveaux standards de transmission de données (xml, SDMX). 

L'application obtient des statistiques de Comtrade adaptées aux standards de transmission de données crées par les Nations Unies, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Office statistique de l'Union européenne, la Banque centrale européenne et la Banque pour les établissements internationaux.  Ces standards communs de dissémination des données, les données statistiques et le Metadata Exchange (SDMX) cherchent à faciliter l'échange de statistiques en s'assurant que les données de ces organisations ou d'autres organisations adhèrent aux mêmes standards.

"L'outil est là.  La prochaine étape pour toutes ces organisations, dont la CEPALC, consistera à adapter leurs propres bases de données au standard SDMX afin qu'elles puissent échanger leurs données avec les autres.  C'est l'avenir", a expliqué un consultant à la CEPALC.

Les utilisateurs peuvent aussi obtenir 2,7 millions de combinaisons de données, les classer, obtenir des tendances historiques, en faire des graphiques et des tableaux et sauvegarder les données dans des tableurs Excel et les graphiques dans des formats jpg.  SIGCI Plus compte neuf séries de données et en comptera davantage dans un avenir proche.

L'application comprend aussi l'index Herfindahl-Hirschman pour les commodités et partenaires commerciaux, qui mesure la concentration/diversification des exportations d'un pays et de ceux avec qui il fait du commerce, l'index Grubel & Lloyd de commerce intra-industriel, et l'index Balassa de l'avantage compétitif d'un pays par produit.

"Cette application est unique dans le système des Nations Unies.  Aucune autre application ne peut obtenir des données en temps réel et traiter les indicateurs", a déclaré chef de la section du commerce international de la Division.