* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record

8 mars 2010: Le Secrétaire général rencontre le personnel de la CEPALC à Santiago

[New  York | Author: Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes ]

Vendredi, peu après son arrivée à Santiago du Chili, le Secrétaire général BAN Ki-moon s'est rendu au Siège de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes  (CEPALC) pour y rencontrer les membres du personnel et voir les locaux, partiellement endommagés lors du tremblement de terre d'une magnitude de 8,8 qui frappa le pays le 27 février.

Lors d'un Town Hall meeting, auquel ont été conviés les centaines de personnels et consultants de la CEPALC, BAN Ki-moon s'est dit heureux de trouver tout le monde "sain et sauf" mais a confié que "[son] cœur est lourd du fait des nombreuses victimes du séisme". 

Le Secrétaire général a expliqué que c'était un moment critique et difficile pour le peuple chilien, et qu'il était à Santiago pour exprimer le fort soutien des Nations Unies et présenter ses condoléances et sa sympathie aux familles de ceux qui ont perdu la vie.

Il a demandé une minute de silence à la mémoire de ceux qui ont péri lors du séisme et remercié la Secrétaire exécutive de la CEPALC Alicia Bárcena, le Coordonnateur résident des Nations Unies Enrique Ganuza, ainsi que le personnel de la Commission "pour votre fort engagement et bon travail dans ce moment difficile". 

"Je suis venu ici", a-t-il déclaré au personnel de la CEPALC, "pour y voir plus clair et avoir une vue d'ensemble des dégâts et de la destruction afin de faire part de ces informations aux Etats Membres de l'ONU". 

"Le Chili a exprimé sa solidarité de nombreuses façons et fait preuve d'une extraordinaire solidarité lorsqu'Haïti a été frappé par le séisme.  Désormais, les Nations Unies et la communauté internationale se tiennent aux côtés du gouvernement et du peuple chiliens lorsqu'ils en ont beaucoup besoins", a-t-il souligné.

BAN Ki-moon a félicité le leadership de la Présidente Michelle Bachelet dans sa manière de réagir face à l'urgence ainsi que les efforts de son gouvernement à coordonner la réponse avec le Président élu Sebastián Piñera.

"C'est un formidable exemple qui montre que les individus peuvent s'unir dans des moments difficiles", a-t-il noté.

Le Secrétaire général a ensuite souligné les sept domaines prioritaires des Nations Unies pour l'année 2010 : les Objectifs du Millénaire pour le développement, le changement climatique, l'émancipation des femmes et la fin de la violence à leur égard, le désarmement nucléaire, la résolution pacifique des conflits en Afrique et au Moyen-Orient, la réforme des Nations Unies, ainsi que la promotion et la protection des droits de l'homme.

Vendredi après-midi, le Secrétaire général a rencontré la Présidente Michelle Bachelet.  Plus tard dans la soirée, il a participé à une cérémonie en compagnie de jeunes bénévoles d'une ONG catholique qui doivent partir dans le sud pour travailler dans des zones dévastées.  Il a également assisté à une réunion bilatérale avec le Président élu Piñera.

Vendredi soir, il était aux côtés de la Présidente Bachelet pour le lancement d'un téléthon de 24 heures retransmis à la télévision nationale pour aider à collecter 30 millions de dollars américains qui seront reversés aux victimes du tremblement de terre.

Samedi, le Secrétaire général s'est rendu à Concepción, la deuxième plus grande ville du Chili à quelque 480 kilomètres au sud de Santiago, et au port adjacent de Talcahuano, deux des zones les plus dévastées à proximité de l'épicentre, pour y constater l'étendue des dégâts et rencontrer les sauveteurs et les communautés affectées par le séisme.

Avant de quitter le Chili samedi soir, le Secrétaire général BAN Ki-moon a rencontré les chefs des 15 agences des Nations Unies opérant au Chili.