* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Haïti et la MINUSTAH dévastés pas un tremblement de terre
13 janvier 2010 / 03:41

[New York | Auteur: Département du maintien de la paix/iSeek]

Comme vous le savez, hier après-midi, le mardi 12 janvier 2010, Haïti a été dévasté par un tremblement de terre de magnitude 7.0.

Au stade actuel, nous avons confirmation que le siège de la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) au Christopher Hotel s’est effondré et qu’au moins 150 membres du personnel de l’ONU présents dans le bâtiment sont toujours portés disparus. D’autres bâtiments de l’ONU, y compris la base logistique de la MINUSTAH, ont aussi été gravement endommagés. Pour l’instant nous ne pouvons pas estimer le nombre de victimes.

Le tremblement de terre a interrompu l'accès à l'eau et à l'électricité et les réseaux de communication à l’intérieur du pays ont été coupés. La MINUSTAH a commencé les efforts de sauvetage et aide à déblayer les routes.

Edmond Mulet, le Sous-Secrétaire général pour les opérations de maintien de la paix, est en route vers Haïti. Un appel à contributions d’urgence a été annoncé.

Dans une déclaration, le Secrétaire général BAN Ki-moon a dit que « ses pensées étaient avec le peuple d’Haïti après ce terrible tremblement de terre ».

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, a déclaré que le département des opérations de maintien de la paix continuait « de rassembler des informations sur l’étendue des dommages et sur l’état du personnel de l’ONU. Les contacts avec l’ONU sur le terrain sont sérieusement entravés parce que les réseaux de communication en Haïti ont été coupés par le tremblement de terre » [ texte intégral].

Le Secrétaire général a demandé que tous les lieux d'affectation mettent immédiatement le drapeau de l'ONU en berne en signe de respect pour ceux qui ont perdu la vie. Le drapeau restera en berne pendant deux jours.

Bien sûr, de nombreux employés de l’ONU ont des questions concernant la situation en général, des membres de leur famille ou des amis à Haïti et nous souhaiterions vous assurer que la famille des Nations Unies fait tout son possible pour rassembler des informations sur l’étendue des dégâts et l’état de son personnel. Des informations seront fournies régulièrement à mesure qu’elles deviennent disponibles.

Il est important qu’en période de crise les lignes téléphoniques restent inoccupées pour permettre la communication avec le terrain et les familles du personnel. Afin d’éviter de bloquer les lignes téléphoniques nous demandons que les appels du personnel soient limités et que les questions soient adressées aux numéros ci-dessous :

Nous vous remercions de votre coopération et nous vous demandons d’avoir une pensée ou une prière pour vos collègues de l’ONU, leurs familles et leurs amis, ainsi que pour le peuple d’Haïti.