* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record
Unifier la communauté de l'état de droit
19 novembre 2009 / 10:38

[ New York | Auteur : Groupe de l'état de droit, Bureau exécutif du Secrétaire général ]

Site internet de l'état de droit et archives de documents des Nations Unies Cette semaine, un nouveau site internet et un nouveau système d'archives de documents ont été lancés pour remédier au fait que, jusqu'à présent, le système des Nations Unies ne disposait pas de source ni de base de données communes sur l'état de droit en mesure de connecter les diverses parties du système de l'ONU et de rendre le travail et les connaissances de l'Organisation accessibles aux Etats Membres, aux autres partenaires et au public. 

Le nouvel outil promotionnel et pédagogique destiné aux praticiens et au public, qui porte le nom de Site internet de l'état de droit et archives de documents des Nations Unies , a été lancé par le Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit, chargé de rassembler les archives des documents et meilleures pratiques de l'Organisation, d'établir et de gérer les sources d'information en la matière qui figurent sur internet. 

Le nouveau site internet a pour objectif d'informer les utilisateurs sur le travail des Nations Unies dans le domaine de l'état de droit, et sur ses efforts visant à coordonne et à renforcer les approches de tout le système dans ce domaine. 

Cette source centrale de données de l'ONU sur l'état de droit est directement connectée aux sites internet de l'ONU sur la question.  Elle facilite l'accès à l'information tout comme aux divers outils, documents et supports relatifs à l'état de droit. 

Le site internet est aussi un moyen pour les utilisateurs d'accéder à d'autres sources internet relatives à l'état de droit, développées par l'ONU ou des organisations externes.

Tout le personnel des Nations Unies est encouragé à consulter le nouveau site internet www.unrol.org .  Toute question devra être directement adressée au Groupe de l'état de droit à l'adresse suivante : rule-of-law@un.org

Développement des archives

Le fait que les leaders du groupe aient décidé de suivre un concept clair et global a été déterminant dans a réalisation du site internet. 

Le développement technique a eu lieu en novembre 2008 avec l'arrivée d'un consultant externe chargé de la conception et du travail technique du site internet. 

Au cours du processus, les membres du Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit ont apporté une grande contribution.  Le Groupe a également organisé des réunions thématiques auxquelles ont participé des membres du personnel de l'ONU, des Etats Membres et des représentants externes afin d'identifier une conception et un plan de site faciles à utiliser. 

D'importantes considérations liées au développement du site internet portaient notamment sur l'absolue conformité aux directives d'accessibilité de l'ONU et sur l'accessibilité au site internet à partir du terrain en assurant une lecture facile par des bandes passantes limitées et de vieux navigateurs internet. 

Evènement de lancement

Le site a été lancé par le Chef de Cabinet, M. Vijay Nambiar, qui a ouvert un panel mardi 17 novembre, intitulé "Linking up the rule of law community" ["Rassembler la communauté de l'état de droit"]. 

L'évènement était organisé autour d'un déjeuner organisé par le Groupe de l'état de droit du Bureau exécutif du Secrétaire général ainsi que par la Mission permanente de la Finlande auprès des Nations Unies.  Il s'est déroulé dans la salle à manger des délégués [Delegates’ Dining Room]. 

Dans son allocution d'ouverture, le Chef de Cabinet a noté que l'ONU faisait partie d'une grande communauté diverse et vibrante de parties qui s'efforcent d'améliorer l'état de droit.  Dans ce domaine, le travail de l'ONU a rapidement augmenté et compte actuellement quelques 40 entités au sein du système engagées dans des activités liées à l'état de droit au niveau international, dans plus de 120 pays et dans toutes les régions du globe. 

Au cours du panel, le Représentant permanent de la Finlande auprès des Nations Unies, Jarmo Viinanen, qui a présidé l'évènement, a remercié le Groupe de coordination de l'état de droit et le Groupe de l'état de droit d'avoir développé le site internet et les archives de documents. 

Patricia O’Brien, Secrétaire général adjointe aux affaires juridiques et Conseillère juridique des Nations Unies, a déclaré que le fait d'assurer l'élaboration, la mise en place et la conformité avec le droit international était crucial au travail de l'Organisation, et que l'état de droit jouait un rôle central vis-à-vis de questions telles que la responsabilité de protéger. 

Jordan Ryan, Administrateur assistant, Directeur du Bureau de la prévention des crises et du relèvement du PNUD, a noté que le partage des connaissances sur l'état de droit était impératif pour engager les personnes qui travaillent sur le terrain, "pour augmenter la valeur collective des efforts individuels" dans ce domaine. 

Dan Rohrmann, Directeur adjoint des Programmes à l'UNICEF, a déclaré que les enfants étaient les premières victimes de la guerre, de la violence sexuelle et de la traite, et que le développement de la Note d'orientation du Secrétaire général sur la justice pour les enfants, par le Groupe, avait aidé à faire progresser la reconnaissance des enfants en tant que partie intégrante de la programmation de l'état de droit.  

A propos du Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit

Présidé par la Vice-Secrétaire générale et soutenu par le Groupe de l'état de droit, le Groupe compte entre autres participants : le  Département des affaires politiques (DAP), le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP), le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), le Bureau des affaires juridiques (BAJ), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) et l' Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).