* en anglais
FR_theme.gif

Palais des Nations

 

Le Directeur général
Sergei Ordzhonikidze, citoyen russe, a été nommé au poste de Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève par le Secrétaire général Kofi Annan et a pris ses fonctions le 1er mars 2002.

Les principaux domaines d'activité des Nations Unies à Genève

Les activités de l'ONUG et des programmes, fonds et agences spécialisées de l'ONU à Genève sont regroupées en cinq grands domaines:

Des dons de différents pays participent à la décoration du Palais des Nations. Plusieurs sont regroupés sur la mezzanine, que vous pourrez voir si vous y passez. Ils sont le reflet de la diversité culturelle des pays. Parmi ces oeuvres :

Histoire

Histoire de Gustave de Revilliod de la Rive

De la passerelle reliant la nouvelle aile du Palais des Nations à la vieille partie du bâtiment, vous pouvez apercevoir un sarcophage : celui de Gustave de Revilliod, ancien propriétaire du domaine Ariana et dernier descendant de la famille de Genève de Revilliod de la Rive. A sa mort, en 1890, Gustave Revilliod légua le parc à la ville de Genève qui, en retour, la donna tout d’abord à la Ligue des Nations (en échange d’un site de la Ligue des Nations localisé à proximité du lac) puis aux Nations Unies, avec un droit d’occupation, une sorte d’usufruit. Le droit d’occupation est valide aussi longtemps qu’existe l’Organisation à laquelle il a été donné. Dans le parc, des paons se baladent en liberté, perpétuant une tradition qui puise ses origines au début du 19e siècle, dans l’esprit romantique des Revilliods.  (NB : Par erreur, il a été assumé que le legs de Gustave Revilliod avait une condition, celle que les paons soient libres de se promener sur le terrain.)
 
La bibliothèque
 
Depuis la passerelle, vous pouvez également apercevoir la Bibliothèque (à gauche lorsque vous vous trouvez sur la passerelle), qui fut fondée en 1919 par la Ligue des Nations, et qui se trouve là depuis 1936, grâce à la générosité de M. John D. Rockefeller (donation de deux millions de dollars). Il s’agit de l’une des plus grandes bibliothèques internationales au monde. Elle compte un million de volumes spécialisés dans les domaines des relations internationales, du droit, de la politique et de l’économie.
 
La Bibliothèque présente plus de 4 millions de documents des Nations Unies, et 500 000 publications d’agences spécialisées.  Elle reçoit également 13 000 périodiques, ainsi que de nombreuses publications officielles de tous les Etats Membres et d’organisations internationales.  La Bibliothèque de l’ONUG, en tant que mémoire institutionnelle des Nations Unies, est responsable de la gestion des archives de l’ONUG et de la Ligue des Nations.
 
Le Secrétariat de l’Organisation, les Missions permanents, les agences spécialisées et les chercheurs, professeurs ou étudiants supérieurs préparant leur doctorat, se servent de la Bibliothèque de l’ONUG.

Description du Hall et bref historique du Palais 

 

Nous nous trouvons désormais dans le Hall des pas perdus, le cœur du Palais des Nations, qui fut construit entre 1929 et 1936 pour devenir le Siège de la Ligue des Nations, qui nécessitait, pour ses réunions, d’un palace convenant à ses idéaux. Le Palais des Nations est constitué d’une série de bâtiments et couvre une superficie et un volume équivalent au Château de Versailles (18 000 m2 – 44 000 m3). Avec la dissolution de la Ligue des Nations, ses biens ont été transmis aux Nations Unies. Le 1er août 1946, les Nations Unies ont officiellement récupéré le Palais des Nations.

 

Avec l’augmentation progressive du nombre d’Etats Membres (désormais 192) et le développement rapide de la diplomatie multilatérale, l’espace du Palais des Nations s’est révélé insuffisant pour faire face à une pareille augmentation.  Entre 1968 et 1973, une nouvelle aile fut ajoutée, doublant ainsi le volume du Palais. La nouvelle aile comprend quelque 1 100 bureaux et 10 salles de conférence. Le Palais des Nations comprend quelque 2 000 bureaux et 34 salles de conférence.

 

L’ancien Palais des Nations que nous visitons à présent est le travail collectif d’une équipe de cinq architectes : Broggi (Italie), Flegenheimer (Suisse), Lefèvre et Nénot (France) et Vagó (Hongrie).  Il accueille 2 grandes salles de conférence (le Hall de l’Assemblée et la Salle du Conseil), 24 salles de la Commission et 900 bureaux.

 

Le Hall des pas perdus est l’entrée principale du Hall de l’Assemblée. Le sol et les murs sont couverts de marbres provenant de différents pays :

 

Vous remarquerez les monogrammes français-anglais combinés de la Ligue des Nations au dessus des poignées des deux portes cuivrées qui délimitent le Hall.

 

Les deux peintures murales (1954) sont le travail d’une peintre française, Anne Carlu (épouse de Jacques Carlu, l’un des architectes de la nouvelle aile). Elles représentent la paix et la guerre. 

 

Description du Parc et des monuments  

 

Le parc s’étend sur une superficie de 35 hectares. Notez l’âge de certains arbres. Des arbres ont été plantés, notamment (en 1962) un bouleau à la mémoire du Secrétaire général Dag Hammarskjöld, mort dans un accident d’avion en 1961 alors qu’il se trouvait en mission au Congo.

 

Notez aussi trois monuments :

Salles de conférence

Il y a 21 salles de conférences et 15 salles de réunions au Palais des Nations. La plus grande est le Hall de l'Assemblée, qui accueille 1200 personnes assises.

Salle de conférence XX

 

Restaurants et bars

Restaurant des délégués :


Cafeteria:


Press Bar :


Bar des délégués :


Palette Bar


Serpent Bar:

Autres services

Porte 6 – Bâtiment C – Rez-de-chaussée


Porte 40 – Nouveau (E) Bâtiemnt – 2e étage