* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record

Réunir des femmes recommandées pour des fonctions élevées au sein des missions

Lundi 24 février 201, Global | DAM

Le Département de l'appui aux missions (DAM) a demandé aux États Membres d'identifier des femmes ayant démontré leur aptitude à diriger, leur intégrité, leur dévouement en faveur des idéaux de la Charte des Nations Unies, et ayant exprimé le souhait d’exercer des fonctions de haut niveau au sein des opérations de maintien de la paix de l’ONU et des missions politiques spéciales dans les zones de conflit ou s’en relevant, c’est-à-dire des lieux d'affectation traditionnellement non autorisés aux familles. 

Les membres du personnel féminin de niveau P-5 et au-delà du Secrétariat et des organismes, fonds ou programmes des Nations Unies, ainsi que les femmes travaillant pour les organisations intergouvernementales et non gouvernementales sont encouragées à manifester leur intérêt en vue de figurer sur cette liste de recommandations.

Cette initiative vise à identifier des femmes qualifiées qui souhaitent exercer des fonctions élevées, de niveau D-1 ou D-2, au sein des missions dans les domaines des affaires politiques, des affaires civiles, de l’information publique et de la communication, de l’état de droit et des institutions chargées de la sécurité. L’objectif de cette initiative est d’aider à combler l’écart existant entre les hommes et les femmes parmi les fonctions de directeur/trice dans les missions.

Une étude axée sur l’écart de représentation entre les hommes et les femmes au sein des opérations de maintien de la paix, intitulée “Bridging the Gender Gap in Peace Operations” a été réalisée en 2013. Elle démontre que sur un total de 47 postes de niveau D-2 et 129 postes de niveau D-1, à peine 5 sont occupées par des femmes au rang D-2 et 29 au rang D-1. Cet écart de représentation s'explique, en partie, par le faible pourcentage de femmes qui postulent à de telles fonctions. Seulement 9 % des candidatures reçues pour des postes D-2 dans les missions, par exemple, sont soumises par des femmes.

Cette liste de recommandations fonctionnera selon le même processus concurrentiel créé par le Secrétaire général en vue de sélectionner et de nommer des femmes à des postes élevés. Les femmes figurant sur cette liste devront toujours postuler à une offre de poste sur Inspira et passer par les mêmes processus de sélection et d'évaluation que l’ensemble des candidats. Toutefois, l’objectif de cette réserve est d’encourager activement leur intérêt. Il s’agit d’aboutir à un nombre suffisant de candidates potentielles pour les fonctions de hauts responsables dans les missions et d’avoir au moins une candidate recommandée pour chaque position.

Pour que les candidatures soient recevables, les personnes nommées doivent justifier au moins 15 à 17 années d'expérience professionnelle pertinente dans un des domaines énumérés ci-dessus ; être en possession d’un diplôme universitaire reconnu (du niveau de la Maîtrise ou au-delà) ; parler couramment l'anglais ou le français, les deux langues de travail du Secrétariat. Les candidates parlant couramment le français ou l'arabe sont particulièrement recherchées étant donné les besoins opérationnels de la plupart des missions en cours, déployées dans des zones où ces deux langues sont parlées.

Les nominations en vue de figurer dans cette liste de recommandations doivent comprendre une lettre de motivation ; un curriculum vitae (ou PHP), et être soumises par courrier électronique à la Section du recrutement, Division du personnel du Département de l'appui aux missions ; programmemanagementog@un.org d’ici au 14 mars 2014.