* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record

Le Prix international des policières du maintien de la paix décerné à Codou Camara

Mercredi 16 octobre 2013, Durban | DOMP/DAM

Le Prix international des policières du maintien de la paix a été décerné, cette année et pour la première fois, à une femme africaine et francophone. La commissaire Codou Camara, du Sénégal, qui est actuellement en poste à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), a reçu son prix le 23 septembre dernier, en présence de l’Inspectrice générale de la police sénégalaise, Mme Anna Semou Faye.
 
Codou Camara a reçu son prix au cours de la 51ème conférence de l’Association internationales des femmes policières (IAWP, en anglais), qui s’est tenue à Durban, en Afrique du Sud. « Ma motivation est de contribuer à apporter la paix et la sécurité à la population locale et, en particulier, d’aider à renforcer les capacités des polices nationales. J’aimerais partager mon expérience sur les personnes vulnérables », a-t-elle expliqué, dans son discours de remerciement.

Mme Camara a obtenu des résultats remarquables dans ses efforts visant à promouvoir l'avancement des femmes officiers de police à Haïti, au Tchad et en République démocratique du Congo. Elle a notamment réalisé le recrutement spécial, l'équipement et la formation de 250 femmes de la police nationale du Tchad. Elle a aussi aidé le Bureau de la Police nationale haïtienne pour les questions de genre à créer un réseau d'agents féminins, aidant celui-ci à élaborer une stratégie et un plan d'action axé sur la question de l’égalité des sexes. 

Mme Camara a plus de 25 années d'expérience dans la police et a déjà passé 6 années au service du maintien de la paix international. Elle a rejoint la Police nationale du Sénégal en 1982 et a été l'une des deux premières femmes officiers de la police sénégalaise. 

Cette année, plus d’une quarantaine d’agents de police féminins provenant d’opérations de maintien de la paix, de services de police des pays hôtes, des pays contributeurs de contingents ou de la Police des Nations Unies ont participé, pour la cinquième fois, à la conférence annuelle de l’Association internationale des femmes policières (IAWP). Cet événement a réuni plus de 1.300 policières, issues de 86 pays.

Ce prix 2013 des policières du maintien de la paix a été décerné alors que l’initiative de la police des Nations Unies visant à accroître le nombre de policières dans les missions de l’ONU entre dans sa dernière année. Pour sensibiliser le public à cette question, l’initiative a d’ailleurs mis en ligne un site web: www.womenspolicenetwork.org, qui permet de mettre en réseau les policières du maintien de la paix à travers le monde.

Des réseaux de policières ont vu le jour dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU au Darfour (MINUAD), au Soudan du Sud (MINUSS) et à Haïti (MINUSTAH). Ces réseaux de la police des Nations Unies ont joué un rôle fondamental et ont aidé les services de police des pays hôtes à mettre en œuvre des initiatives de ce type.