* en anglais
BigLogo.gif UN Member States on the Record

Le Liberia lance un nouveau centre pour la justice et la sécurité

Publié : vendredi 22 février 2013, New York | Auteur : Département des opérations de maintien de la paix, Bureau d'appui à la consolidation de la paix


Le 12 février, le Gouvernement du Liberia, en collaboration avec la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), le Bureau d'appui à la consolidation de la paix (PBSO) et la Commission de consolidation de la paix (PBC), a lancé le premier Centre régional pour la justice et la sécurité du pays, à Gbarnga, dans le département de Bong, au nord-est de la capitale. Aidé financièrement par le Fonds pour la consolidation de la paix des Nations Unies à hauteur de 13 millions de dollars, le Gouvernement prévoit de mettre en place un réseau de ces centres pour améliorer l'accès des citoyens aux services de justice et de sécurité dans l'ensemble du pays.

Le Centre de Gbarnga accueillera 139 membres du personnel, dont des officiers de police, des spécialistes des droits de l'homme, des avocats généraux, des procureurs et des officiers de probation et d'immigration, qui serviront les communautés des départements de Bong, de Lofa et de Nimba, soit plus d'un million de personnes. le concept de centre montre l'engagement du Liberia pour que les secteurs de la justice et de la sécurité oeuvrent de conserve en ce qui concerne la police et les services d'application des lois, les tribunaux, le procureur et les avocats de la défense, et les affaires pénitentiaires. 

Certains services sont déjà opérationnels, tels que ceux en charge des crimes liés aux violences sexuelles. Les officiers de la police nationale libérienne ont commencé leurs patrouilles pour établir la confiance des communautés locales. Les services de conseil et de résolution des conflits ouvriront dans les prochains mois.

Lors de la cérémonie d'inauguration, la Présidente, Mme Ellen Johnson Sirleaf a dit : "L'ouverture de ce premier centre, au coeur même du pays, est la confirmation que nous agissons en matière de décentralisation des services dans l'ensemble du pays, et que le Libéria ne se cantonne pas à Monrovia ! La décentralisation des services gouvernementaux est un symbole de bonne gouvernance. Ce centre et ceux qui vont suivre assureront un accès à la justice et à la sécurité à tous les Libériens"

La Représentante spéciale du SG au Liberia, Mme Karin Landgren, a dit : "En célébrant cet événement, nous regardons à l'avenir du Liberia - un avenir où la justice et la sécurité sont plus proches des Libériens, et où une plus grande équité et responsabilité accroitront la confiance du peuple dans l'état de droit. C'est un avenir plus sécure, qui aidera à la stratégie de transition du Gouvernement et de la MINUL".

La Sous-Secrétaire générale à la consolidation de la paix, Mme Judy Cheng-Hopkins, qui assistait à la cérémonie a déclaré : "Le Bureau d'appui à la consolidation de la paix et le Fonds pour la consolidation de la paix sont fiers d'être associés à cette entreprise importante. Ce projet, d'un montant de 13,3 millions de dollars pour 5 centres, est le projet le plus ambitieux du Fonds à ce jour".

L'ouverture de ce Centre de Gbarnga est une étape importante dans la décentralisation des services du Gouvernement. Autrefois berceau de la rébellion lancée par Charles Taylor dans les années 90, Gbarnga symbolise aujourd'hui les grands progrès accomplis par le Liberia avec l'assistance de partenaires internationaux pour offrir justice et sécurité à tous les citoyens hors de la capitale.